«Une équipe se bâtit sur le respect mutuel»

16 Mai 2018 Par Paperjam.lu
«J’ai un double chapeau professionnel, parce que j’ai travaillé dans la domiciliation des soparfis, et la domiciliation des fonds d’investissement, autant dans des banques que dans des fiduciaires.»
(Photo: Adem)

Paperjam et l’Adem présentent un demandeur d’emploi. Un moyen de découvrir les «talents cachés du Luxembourg» et ce qu’ils peuvent apporter aux entreprises. Aujourd’hui, Catalina Anton recherche un emploi en tant que corporate secretary.

Nom: Anton

Prénom: Catalina

Âge: 34

Emploi recherché: «Je cherche un emploi dans le domaine du corporate secretary, domiciliation des fonds d’investissement/soparfis.

Expériences professionnelles: «J’ai travaillé en tant que stagiaire et domiciliation officer dans le département Corporate Secretary dans le domaine des fonds d’investissement au sein de plusieurs banques. À cela s’ajoute une expérience en tant que relationship officer legal dans une fiduciaire renommée.

Cursus: «Je suis titulaire d’un master 2 en droit pénal des affaires de l’Université de Luxembourg, ainsi que d’un bachelor en droit spécialisé en sciences juridiques auprès de la Faculté de droit, à l’Université de Bucarest.

Compétences techniques: Gestion des bases de données, outils MS Office, Access, Lotus Notes.

Compétences linguistiques: «Je parle couramment le français, l’anglais, l’italien et le roumain.

Ce que je peux apporter à l’entreprise: «J’ai un double chapeau professionnel, parce que j’ai travaillé dans la domiciliation des soparfis et la domiciliation des fonds d’investissement, autant dans des banques que dans des fiduciaires. Ainsi s’explique le fait que j’ai acquis des méthodologies de travail très différentes, ce qui me rend flexible d’un côté et innovatrice de l’autre.

Centres d’intérêt: «J’aime surtout lire des livres de psychologie, littérature motivationnelle, parenting.

Ma vision de l’entreprise: «Pour bien s’intégrer dans une entreprise, il faut respecter la culture et les principes de l’organisation. Le pouvoir d’une équipe se bâtit sur le respect mutuel, la reconnaissance de sa responsabilité et l’apprentissage continu. Je suis d’avis qu’il faut s’appliquer pour être au mieux dans le rôle auquel on est assigné, peu importe la position dans la hiérarchie professionnelle.»

Les entreprises intéressées par les profils présentés peuvent contacter le service Employeur de l’Adem via [email protected] avec comme objet du mail «Paperjam».

La rédaction a choisi pour vous

Denise Voss: “ALFI has accompanied – and has driven – the evolution of the Luxembourg fund industry for over a generation now.”

10:13

The Association of the Luxembourg Fund Industry has been the face of the investment fund sector in the Grand Duchy for 30 years. It has been representing and promoting the sector since 1988, both at home and around the world, for the ultimate benefit of investors.

Present in Luxembourg and abroad 

Each year, ALFI hosts dozens of conferences and specialist events. Most prominently among them feature three flagship events held in Luxembourg – the conferences on Global Distribution, European Asset Management and PERE are agenda items the fund community never misses.

Jacques Santer et Nathalie Reuter, RTL à la conférence Alfi

25 Septembre 2018

Au cours de la séance inaugurale de l’Alfi Global Distribution Conference, Jacques Santer, ancien Premier ministre et président de la Commission européenne, est revenu sur la course de vitesse pour établir les fonds Ucits avant la Place de Londres.

Anouk Agnès: “The experience of working on UCITS III and other directives convinced ALFI that they needed to establish a permanent presence in Brussels.”

25 Septembre 2018

People adjust quickly. One could easily think that Luxembourg was always destined to be the world leading hub for cross-border fund distribution, setting the pace in a European industry with €16trn assets under management. Yet it didn’t feel that way 30 years ago when the Association of the Luxembourg Fund Industry (ALFI) was founded.