«La volonté d’apprendre au sein d’une entreprise»

27 Juin 2018 Par Paperjam.lu
Sophie Thoma
Sophie Thoma: «Je travaille comme collaboratrice free-lance pour la chaîne de radio 100,7, ce qui me permet de me familiariser avec les activités variées dans le domaine des médias et d’approfondir mes compétences rédactionnelles.»
(Photo: Adem)

Paperjam et l’Adem présentent un demandeur d’emploi. Un moyen de découvrir les «talents cachés du Luxembourg» et ce qu’ils peuvent apporter aux entreprises. Aujourd’hui, Sophie Thoma recherche un emploi dans le domaine culturel, le journalisme ou la communication.

Nom: Thoma

Prénom: Sophie

Âge: 27

Emploi recherché: Je cherche un emploi dans le domaine culturel, le journalisme ou la communication.

Cursus: Je suis titulaire d’un master en histoire de l’Université de Fribourg-en-Brisgau (Allemagne).

Expériences professionnelles: Depuis mars 2018, je travaille comme collaboratrice free-lance pour la chaîne de radio 100,7, ce qui me permet de me familiariser avec les activités variées dans le domaine des médias et d’approfondir mes compétences rédactionnelles.

Compétences techniques: MS Office, Digas.

Compétences linguistiques: Luxembourgeois (langue maternelle), français, anglais et allemand (courant), néerlandais (débutant).

Ce que je peux apporter à l’entreprise: De bonnes capacités de communication (orale et écrite), une passion pour la recherche et la rédaction de textes, une volonté d’apprendre et une grande motivation.

Centres d’intérêt: Le sport (course à pied, vélo, natation), la méditation, la philosophie et la littérature.

Ma vision de l’entreprise: Un petit groupe innovant et dynamique avec un bon esprit d’équipe. 

Les entreprises intéressées par les profils présentés peuvent contacter le service Employeur de l’Adem via [email protected] avec comme objet du mail «Paperjam».

La rédaction a choisi pour vous

07:44

Évoquée au début 2018 par le ministère de l’Économie, l’idée de rétablir la desserte sans escale entre les deux capitales ne devrait pas voir le jour dans l’immédiat. L’accord récemment signé ne prévoit en effet qu’une amélioration du texte existant depuis 1997.

Max Braun: «Mais les déclarations liées au financement du terrorisme prennent de plus en plus de poids au fur et à mesure des années.»

06:00

La lutte contre le financement du terrorisme prend un poids de plus en plus important pour la Cellule de renseignement financier, confrontée à un afflux massif de déclarations suspectant des transactions financières frauduleuses (+178,6% en un an).

06:00

C’est le nombre de frontaliers salariés travaillant au Luxembourg au deuxième trimestre 2018. Leur nombre a augmenté de 4,8% sur un an, contre 3,9% pour l’emploi résident. Parmi ces travailleurs qui franchissent tous les jours une frontière, 100.299 sont Français, 46.035 Belges et 47.787 Allemands.