«Contribuer à l’évolution de l’entreprise»

18 Avril 2018 Par Paperjam.lu
Eniko Virag
«Étant dymanique et motivée, j’aimerais pouvoir contribuer à l’évolution de l’entreprise avec des projets innovants et créatifs.»
(Photo: Adem)

Paperjam et l’Adem présentent un demandeur d’emploi. Un moyen de découvrir les «talents cachés du Luxembourg» et ce qu’ils peuvent apporter aux entreprises. Aujourd’hui, Eniko Virag recherche un emploi en tant que juriste.

Nom: Virag

Prénom: Eniko

Âge: 26

Emploi recherché: Juriste

Expériences professionnelles: 

Juriste-linguiste à la Cour de justice de l’Union européenne.

Chargée de suivi et développement du World Heritage Committee au sein de l’Unesco.

Compétences techniques: «Avoir été assistante de recherche auprès du département de droit européen pendant mon cursus d’apprentissage m’a permis d’acquérir des connaissances plus approfondies dans ce domaine. 

Par la suite, grâce à des expériences professionnelles, j’ai consolidé ces connaissances en travaillant en tant que juriste-linguiste au sein du département hongrois de la CJUE. Cela m’a donné un atout majeur dans le domaine de la traduction, ainsi qu’une expérience en matière de droit comparé.

Toujours très sensible au droit des enfants, je me suis récemment engagée auprès d’une organisation internationale hongroise en tant que bénévole, afin de mettre à profit mes compétences, et d’enrichir mes expériences professionnelles et personnelles. 

Par ailleurs, j’ai participé en 2017-2018 à la publication du livre «Hungarian Yearbook of International Law and European Law», ayant un enthousiasme certain pour le droit aérien.

Ce que je peux apporter à l’entreprise: «Forte de mes nombreux séjours à l’étranger, notamment en France, au Maroc, en Italie et au Luxembourg, j’ai développé une grande ouverture d’esprit ainsi qu’un sens accru de résilience et d’adaptation. Grâce à mes expériences professionnelles, j’ai pu apprendre à travailler au sein d’une équipe internationale et multiculturelle, fournissant une activité rigoureuse et soignée dans un temps imparti toujours limité. Étant dymanique et motivée, j’aimerais pouvoir contribuer à l’évolution de l’entreprise avec des projets innovants et créatifs.

Centres d’intérêt: «Voyager, les cultures et les langues étrangères, la cuisine, la musique.

Ma vision de l’entreprise: «À mon sens, le plus important au sein d’une entreprise performante est d’avoir des objectifs communs à réaliser, soutenus par une équipe soudée et dotée d’une grande motivation.

Je souhaiterais intégrer une entreprise qui offre des possibilités continues d’apprentissage, de développement, et d’échanges professionnels. 

L’esprit d’équipe est, je pense, indispensable afin d’assurer la pérennité du projet de l’entreprise.

Je perçois une entreprise performante comme un lieu où l’autonomie et l’innovation pour un employé sont vivement encouragées. La relation entre direction et personnel est basée sur une confiance et une transparence certaines. Le travail assidu couplé à l’audace et la créativité doit être récompensé. Pour moi, le mérite est essentiel tout autant que la séniorité.»

Les entreprises intéressées par les profils présentés peuvent contacter le service Employeur de l’Adem via [email protected] avec comme objet du mail «Paperjam».

La rédaction a choisi pour vous

Le télétravail doit être accepté du côté des salariés, mais surtout du côté des entreprises qui doivent installer une relation de confiance.

03 Août 2018

La digitalisation de la société bouleverse les conditions de travail. La Chambre des salariés (CSL) a compilé plusieurs études pour faire l’état des lieux de l’usage du télétravail au Luxembourg. Le pays se place dans la moyenne européenne, même s’il reste des efforts à faire pour que cette pratique se démocratise.

Amazon Luxembourg à Clausen

30 Juillet 2018

Les trois entreprises qui affichent la plus forte croissance en effectifs sont Amazon, Deloitte et KPMG, selon le Statec, qui propose une photographie d’un marché de l’emploi dominé par des sociétés de services aux entreprises et du secteur financier.

Des employés qui se concertent avec leurs employeurs pour moduler leur emploi du temps ont plus de chance d’être productifs et satisfaits de leur travail.

26 Juillet 2018

Une société en Nouvelle-Zélande a testé pendant deux mois la semaine de quatre jours en concertation avec ses employés. Résultat: moins de stress, plus de motivation et de productivité. Un modèle qui pourrait inspirer le Luxembourg?