«Une vision, des idées et la capacité de rassembler»

18 Décembre 2018 Par Paperjam.lu
Baptiste Vallin: «Le Luxembourg ne devrait pas connaître de grandes révolutions, mais plutôt une continuité. Le pays se porte bien et cela va perdurer.»
Baptiste Vallin: «Le Luxembourg ne devrait pas connaître de grandes révolutions, mais plutôt une continuité. Le pays se porte bien et cela va perdurer.»
(Photo: Bilia-Emond Luxembourg)

L’édition 2018 du Paperjam Top 100 sera dévoilée le mercredi 19 décembre durant une grande cérémonie organisée à la Rockhal. Le classement tant attendu tous les deux ans désignera les décideurs économiques les plus influents du pays. Baptiste Vallin, managing director pour Bilia-Emond Luxembourg, sponsor de l’événement, partage sa vision de l’influence et ses prévisions pour 2019.

La 7e édition du Paperjam Top 100 met en avant les décideurs économiques les plus influents du pays. Quelle est votre définition de l’influence?

Baptiste Vallin. – «Les gens influents sont des gens qui inspirent, qui fédèrent. Des décideurs avec une vision, des idées et la capacité de rassembler dautres personnes autour de leurs projets pour les mener à bien. Les gens influents sont dynamiques, des créateurs. Ils créent de la richesse autour d’eux.

Ici au Luxembourg, étant donné la taille du pays, une telle influence sexerce tout de suite à léchelle nationale et cest une opportunité incroyable. Ils sont des porte-parole économiques, culturels et politiques, au niveau national comme international.

Pourquoi avez-vous choisi de vous associer à cet événement?

«En tant que concessionnaire d’une marque premium telle que BMW, il était logique pour nous de nous associer à un événement de cette envergure, qui rassemble les 100 décideurs les plus influents du Grand-Duché. Cela nous apporte une grande visibilité auprès d’acteurs incontournables de l’économie luxembourgeoise.

Au-delà de la marque, nous associons surtout notre concession à cet événement. Cela fait seulement deux ans et demi que le groupe Bilia-Emond est implanté au Luxembourg. Après avoir beaucoup travaillé à l’amélioration des services, qui était une urgence capitale, nous nous efforçons depuis le début de l’année de faire davantage connaître le nom Bilia-Emond et de nous imposer en tant que concessionnaire incontournable du segment premium.

Enfin, cet événement correspond bien au personnage de Philippe Emond et à son parcours d’entrepreneur à succès. Sa présence au Grand-Duché est relativement récente, mais je ne serais pas surpris de le voir dans votre Top 100 dans les années à venir.

À quelques jours de 2019, quelles sont vos prévisions pour votre secteur et l’économie luxembourgeoise?

«Pour l’économie, le Luxembourg ne devrait pas connaître de grandes révolutions, mais plutôt une continuité. Le pays se porte bien et cela va perdurer. Les thèmes et secteurs-clés de 2018 vont poursuivre leur développement. Bien sûr, la mobilité est l’un des enjeux majeurs pour l’économie grand-ducale.

Le groupe BMW est justement à la pointe de l’innovation dans le secteur. Nous ne vendons plus seulement des voitures, nous fournissons désormais une expérience complète de mobilité.

En ce qui concerne directement Bilia-Emond, nous sommes très optimistes également. 2019 sera une année importante avec l’arrivée de nombreux nouveaux modèles très attendus pour BMW. Mini ne sera pas en reste non plus. En tout, ce sont une vingtaine de produits qui arriveront dans notre show-room tout au long de l’année, dont plusieurs modèles importants pour les entreprises et les gestionnaires de flottes.

Je suis donc persuadé, comme l’ensemble des actionnaires de Bilia-Emond, que l’économie du pays va continuer à croître et que nos marques vont également prospérer. Notre concession est elle aussi amenée à se développer encore pour être la référence en ville. C’est notamment pour cela que nous allons réaliser l’investissement le plus important de cette dernière décennie pour le secteur automobile à Luxembourg avec l’arrivée d’une nouvelle concession – la plus grande de BMW Belux – en ville à l’horizon 2022.»

La rédaction a choisi pour vous

17 Décembre 2018

L’édition 2018 du Paperjam Top 100 sera dévoilée le mercredi 19 décembre durant une grande cérémonie organisée à la Rockhal. Le classement tant attendu tous les deux ans désignera les décideurs économiques les plus influents du pays. Aurélie Moulaert, directrice de Composition, qui sera le décorateur mais également le sponsor de l’événement, partage sa vision des coulisses.

Claude Eyschen: «L’association de CapitalatWork Foyer Group avec Paperjam pour le Top 100 était ce qu’il y a de plus naturel.»

14 Décembre 2018

L’édition 2018 du Paperjam Top 100 sera dévoilée le mercredi 19 décembre durant une grande cérémonie organisée à la Rockhal. Le classement tant attendu tous les deux ans désignera les décideurs économiques les plus influents du pays. Claude Eyschen, directeur général de CapitalatWork Foyer Group, sponsor de l’événement, partage sa vision de l’influence et ses prévisions pour 2019.

Véronique Blum: «Quoiqu’il arrive en coulisses, tout se passera comme prévu, car nos équipes sont connues pour leur réactivité et leur discrétion face à n’importe quelle difficulté.»

17 Décembre 2018

L’édition 2018 du Paperjam Top 100 sera dévoilée le mercredi 19 décembre durant une grande cérémonie organisée à la Rockhal. Le classement tant attendu tous les deux ans désignera les décideurs économiques les plus influents du pays. Véronique Blum, directrice de la Communication au sein du Groupe Steffen, qui sera le traiteur, mais également le sponsor de l’événement, partage sa vision des coulisses.