«Une politique d’opposition constructive»

12 Septembre 2017 Par Paperjam.lu
Marc angel
Marc Angel: «D’après les calculs réalisés dans le cadre de l’étude préparatoire du nouveau PAG, en 2030, la ville comptera 152.000 habitants pour 222.000 postes de travail.»
(Photo: LaLa La Photo / archives)

Dans le cadre de la «Table ronde: élections communales» organisée par le Paperjam Club le mardi 12 septembre, l’un des candidats, Marc Angel (LSAP), expose sa vision des enjeux pour la Ville de Luxembourg.

Monsieur Angel, quel est le grand enjeu de ces élections communales dans la capitale?

«Le plus grand enjeu de ces élections est de cesser avec la politique libérale du laissez-faire, dont la conséquence est un énorme déséquilibre de 33% entre logements et espaces de bureaux. D’après les calculs réalisés dans le cadre de l’étude préparatoire du nouveau PAG (plan d’aménagement général), en 2030, la ville comptera 152.000 habitants pour 222.000 postes de travail. Cette situation a d’ores et déjà un impact considérable sur la mobilité et la qualité de vie en ville. Le nouveau PAG n’apportera pas le changement de paradigme réclamé par le LSAP. Le nouveau PAG permettra donc un déséquilibre de 46%!

Pourquoi les électeurs devraient-ils voter pour votre parti lors des élections du 8 octobre?

«Le LSAP Stater Sozialisten présente une liste compétente et dynamique, avec des nouveaux fortement motivés et des politiques expérimentés, des candidates et candidats aux profils professionnels très variés et de nationalités différentes, des femmes et des hommes actifs dans la vie, image fidèle de la population et des quartiers de notre ville.

Une liste motivée à se battre pour une ville pour tous où l’intérêt général domine les intérêts particuliers. Une ville qui investit dans ses habitants sans oublier ses enfants, leur milieu de vie avec tout ce que cela comporte: la qualité du vivre-ensemble, l’écoute des citoyens, l’accès à un logement décent et accessible à toutes les bourses, la proximité du travail et de l’habitation, la meilleure qualité environnementale possible et une vie culturelle riche et active.

Comment décririez-vous le travail de l’opposition?

«Le LSAP Stater Sozialisten a toujours fait une politique d’opposition constructive. Pas de critiques sans propositions alternatives. Chaque année, nous avons déposé des motions et amendements. Motions rejetées par la majorité DP Déi Gréng. Voici quelques exemples:

  • établir une analyse des terrains disponibles et appartenant à la Ville pour la réalisation de grands projets de construction de logements communaux. Ces derniers se composeront à la fois de logements sociaux locatifs ou destinés à la vente ainsi que de logements à prix abordables;
  • instituer une commission pour le développement économique et commercial de la Ville;
  • création d’un cadastre de commerce de proximité et du commerce de détail afin d’analyser les causes de fermeture de magasins et de permettre un vrai monitoring et une réaction de la part de la Ville;
  • création d’un observatoire des accidents de la circulation en ville;
  • mise en œuvre d’un vrai plan d’action pour les piétons avec une charte des piétons;
  • proposition d’inscrire au budget un crédit substantiel, afin que le service de la Circulation puisse organiser deux grandes campagnes de sensibilisation:

une première visant à améliorer et garantir la sécurité des piétons et des cyclistes;
une deuxième visant à lutter contre les incivilités dans le trafic, notamment le blocage de croisements par des bus et des automobilistes.»

Les inscriptions à la «Table ronde: élections communales» sont ouvertes sur le site du Paperjam Club.

La rédaction a choisi pour vous

Marc Angel (LSAP), Lydie Polfer (DP), Sam Tanson (Déi Gréng) et Serge Wilmes (CSV) comme candidats au poste de bourgmestre de la ville de Luxembourg.

08 Septembre 2017

À un mois des communales, le Paperjam Club organise ce mardi 12 septembre un débat en présence de quatre prétendants au poste de bourgmestre de la ville de Luxembourg. L’occasion pour chacun d’eux de présenter le programme de leur parti respectif.

emergency.lu

07:46

Le groupe d’intervention humanitaire de l’Administration des services de secours est à pied d’œuvre dans les îles dévastées par l’ouragan Irma afin d’y rétablir les services de communication.