«Sensibiliser les acteurs du monde des affaires»

29 Mai 2018 Par Paperjam.lu
Raymond Schadeck
Raymond Schadeck: «Le Club est un forum d’échange idéal entre professionnels de tous secteurs, toutes générations et toutes cultures.»
(Photo: Maison moderne / archives)

Le Paperjam Club accueille un nouveau membre: l’Institut luxembourgeois des administrateurs (ILA). Présentation en trois questions.

Monsieur Schadeck, pouvez-vous, en quelques mots, résumer l’activité de votre société?

«ILA, notre institut, est une asbl dont la mission est de permettre à ses membres d’être préparés au mieux à relever les défis et saisir les opportunités auxquels leurs conseils d’administration sont confrontés ou seront confrontés à l’avenir.

Pour cela, ILA propose des formations variées de haut niveau, élabore des brochures qui permettent le partage des ‘bonnes pratiques’ en matière de gouvernance d’entreprises et organise des conférences sur tous les thèmes touchant à la gouvernance.

Notre ambition est d’être reconnus comme l’interlocuteur incontournable sur ce sujet à Luxembourg.

Vous venez de rejoindre le Paperjam Club. Quelles sont les raisons qui vous ont poussé à le faire?

«Paperjam et le Paperjam Club sont des références dans le monde des affaires au Grand-Duché et notre adhésion au Club est la suite logique d’une excellente collaboration dans le passé.

Le Club est un forum d’échange idéal entre professionnels de tous secteurs, toutes générations et toutes cultures. Ces échanges permettent de réaliser que, si les principes de bonne gouvernance sont les mêmes pour tous, leur mise en œuvre est très variée et chacun peut trouver dans ces échanges une inspiration pour sa propre activité.

En cela, le Paperjam Club est une plateforme supplémentaire pour accomplir la mission que nous nous sommes fixée.

Qu’y recherchez-vous? Et que pensez-vous pouvoir proposer aux membres que vous allez y rencontrer?

«Je pense que le Club va offrir à ILA des opportunités pour sensibiliser les acteurs du monde des affaires à l’importance d’une bonne gouvernance, pour aider les décideurs à relever avec succès les défis qui se présentent à eux, tels par exemple que la mise en place de la diversité, de la digitalisation, de la cybersécurité ou des médias sociaux par leurs conseils.

Par ailleurs, nous aurons sûrement la chance de pouvoir identifier parmi les membres du club des jeunes talents qu’ILA pourra accompagner pour devenir les décideurs compétents dont le monde économique a besoin.»

La rédaction a choisi pour vous