«Nous voulons sentir le pouls et investir le marché»

29 Novembre 2017 Par Paperjam Club
Romain Braas, CEO de Bâloise Assurances Luxembourg
Romain Braas: «‘Pose des questions’, ‘écoute’, ‘donne ton avis’ font partie de nos valeurs internes.»
(Photo: Bâloise Assurances)

Le Paperjam Club accueille un nouveau membre: Bâloise Assurances Luxembourg. Présentation en trois questions.

Monsieur Braas, pouvez-vous, en quelques mots, résumer l’activité de votre société?

«Le Groupe Bâloise Assurances à Luxembourg est actif au Luxembourg depuis 1890. Comptant aujourd’hui 350 employés, il fait partie du groupe suisse Bâloise, qui est également présent en Allemagne, en Belgique, au Liechtenstein et bien évidemment en Suisse où se trouvent son siège (Bâle) et sa place de cotation (Zurich).

Bâloise Assurances à Luxembourg opère donc sur le marché local auprès des particuliers (pour leurs assurances auto, habitation, responsabilité civile, prévoyance et vie) et auprès des entreprises (pour leurs assurances professionnelles, leurs employee benefits, etc.).

Bâloise Assurances à Luxembourg opère également dans toute l’UE auprès d’une clientèle de High Net Worth Individuals auxquels elle propose des solutions patrimoniales d’assurance-vie en libre prestation de services, en partenariat avec un réseau dense de banquiers privés, de conseillers en patrimoine ou de courtiers.

Vous venez de rejoindre le Paperjam Club. Quelles sont les raisons qui vous ont poussés à le faire?

«Nous sommes Luxembourgeois depuis plus d’un siècle, nous sommes le 3e assureur du pays… mais nous explorons sans cesse de nouvelles voies pour nous rapprocher de notre marché. Il faut savoir que depuis 10 ans, les énergies internes ont été majoritairement employées à gérer — avec un succès indéniable — les 4 acquisitions que nous avons menées. Désormais, nous souhaitons à nouveau investir le marché, et rien de mieux pour en sentir le pouls que le Paperjam Club.

Une autre raison de rejoindre le Club, c’est bien sûr la formation professionnelle offerte par les workshops: de par la variété des sujets abordés, tous les employés de Bâloise, quel que soit leur métier ou leur séniorité, y trouveront quelque chose d’utile à apprendre pour améliorer la performance de Bâloise envers ses clients. Enfin, notre groupe attire de nombreux jeunes talents, parfois de loin: nous savons que les soirées qui clôturent en général les événements du Club sont d’excellentes façons pour eux de se créer un réseau amical entre jeunes professionnels. C’est donc aussi une affaire d’employer branding et d’attractivité.

Qu’y recherchez-vous? Et que pensez-vous pouvoir proposer aux membres que vous allez y rencontrer?

«De par notre présence sur le marché national ainsi que dans 12 pays de l’UE, nous avons de réelles expertises à partager, que ce soit dans le domaine de l’assurance proprement dite, dans le juridique, l’IT, le digital, le management, etc. Vous savez, ‘pose des questions’, ‘écoute’, ‘donne ton avis’ font partie de nos valeurs internes; c’est pourquoi nous souhaitons apporter notre modeste contribution aux différentes communautés du Club. Cela peut se faire sous la forme des interventions formelles lors de 10x6 par exemple, ou au cours des sympathiques drinks qui suivent toujours les événements du Club.»

La rédaction a choisi pour vous

12 Juin 2018

The OneLife Company S.A. (OneLife) et sa société mère The OneLife Holding Sàrl ont publié leur rapport et leurs comptes annuels, qui ont confirmé les avancées significatives accomplies en 2017.

En termes de performance financière, OneLife a collecté 506 millions EUR de primes sur les nouveaux contrats (+40% par rapport à 2016), portant le total des actifs sous gestion du groupe à 5,2 milliards EUR.

La groupe a enregistré un bénéfice de 5,9 millions EUR en 2017 (+34% par rapport à 2016).

06 Juin 2018

Les présidents des fédérations et chambres membres de l’Union des entreprises luxembourgeoises (UEL) évoquent les enjeux de la digitalisation pour les entreprises et l’économie luxembourgeoises. 

Christian Strasser les détaille en particulier pour le secteur de l’assurance, tant du côté des entreprises que pour le client.

Foyer

05 Juin 2018

L’assureur luxembourgeois a signé un partenariat avec l’institut de recherche appliquée de l’Uni et son projet de conduite autonome, lors du SnT Partnership Day, ce mardi. Son objectif est d’anticiper l’impact qu’aura cette technologie sur le marché.