«Le cloud est un accélérateur d’usages et de business!»

13 Juillet 2018 Par Paperjam.lu
Cédric Pontet: «Avant de se lancer, un audit détaillé du cloud existant, une cartographie des usages et des besoins s’imposent.»
Cédric Pontet: «Avant de se lancer, un audit détaillé du cloud existant, une cartographie des usages et des besoins s’imposent.»
(Photo: Maison Moderne / Archives )

Le cloud séduit de plus en plus d’entreprises et révolutionne leur organisation. Cédric Pontet, head of software factory pour Agile Partner, partage son point de vue sur le sujet.

Quels sont, à vos yeux, les principaux bénéfices du passage au cloud pour les entreprises?

«Tout dépend de la taille de l’entreprise. Pour les start-up et les plus petites entités, c’est un moyen de disposer des technologies les plus modernes à des coûts raisonnables. Dans le cas d’une PME, c’est la possibilité de pérenniser l’infrastructure IT sans trop d’investissements. Quant aux grands comptes, le cloud leur offre l’opportunité de migrer progressivement l’ensemble de l’infrastructure en procédant brique par brique. Une évolution progressive qui limite les perturbations sur l’existant.

Quels sont les prérequis indispensables pour réussir une migration vers le cloud? 

«À mon sens, il est essentiel de se faire accompagner. Un regard extérieur permet de cerner les forces et les faiblesses d’une infrastructure IT avec tout le recul nécessaire. Avant de se lancer, un audit détaillé du cloud existant, une cartographie des usages et des besoins s’imposent. En effet, inscrire l’entreprise dans un processus complet de digitalisation constitue un vrai changement culturel et structurel. Il convient donc, au-delà de l’aspect technique, de faire évoluer les mentalités en interne, de rassurer les collaborateurs et de démontrer les bénéfices de l’opération. Alors la migration pourra se passer sans heurts!

Quelles sont les implications éventuelles d’un tel changement de paradigme pour les clients de l’entreprise et ses collaborateurs? 

«Si un projet est correctement mené, la migration doit être parfaitement transparente pour les clients. Pour ceux-ci, il s’agit surtout de la possibilité de disposer de nouveaux services: intelligence artificielle, réalité augmentée, réalité virtuelle, autant de technologies qui seraient inaccessibles à la plupart des entreprises sans la puissance du cloud. Le cloud est, en ce sens, un réel accélérateur d’usages et de business!»

La rédaction a choisi pour vous

Pour l’édition d’automne 2018, 15 jeunes entreprises du secteur de la santé ont pitché devant un jury lors du dernier Fit 4 Start Selection Day le 4 octobre dernier.

12 Octobre 2018

Le développement de nouvelles technologies de la santé, souvent fondé sur une utilisation novatrice des TIC, peut améliorer les soins de santé en général, mais aussi générer des avantages économiques et une croissance. Le Luxembourg a fait de ce secteur l’une de ses priorités et multiplie les initiatives dans ce sens. La dernière en date: l’intégration des technologies de la santé dans le programme d’accélérateur pour start-up innovantes, Fit4Start.

María Mateo: «Grâce à son téléphone mobile, l’agriculteur contribue à la couverture commune à hauteur de ses moyens.»

12 Octobre 2018

Les agriculteurs sont directement impactés par les catastrophes météorologiques liées au réchauffement climatique. Le constat est plus vrai encore dans les pays émergents. Le projet Ibisa de BitValley rend accessible aux petits exploitants du monde entier un système d’assurance des cultures qui repose sur une architecture associant la blockchain et l’Observation de la Terre par satellite.

En contrepartie de la divulgation de son invention, l’État accorde à l’inventeur un monopole d’exploitation pour une durée maximale de 20 ans.

12 Octobre 2018

De nombreuses entreprises numériques dépendent souvent d’une technologie ou d’une application. Que doivent-elles faire pour se prémunir contre les copies et contrefaçons qui menacent de ruiner leur business? Serge Quazzotti, directeur de l’Institut de la propriété intellectuelle Luxembourg (Ipil), nous apporte des éléments de réponse.