«La sensibilisation à la diversité est croissante»

11 Mai 2017 Par Frédéric Antzorn
Catia Fernandes
Catia Fernandes: «Ce qui importe, c’est d’une part d’avoir une direction convaincue, et d’autre part des collaborateurs sensibilisés aux bénéfices de la gestion de la diversité.»
(Photo: IMS)

Ce jeudi se déroule la troisième édition du Diversity Day Lëtzebuerg, manifestation visant à promouvoir la diversité au sein des entreprises. Présentation de cette nouvelle édition et bilan de ce que les deux premières ont généré jusqu’ici avec leur coordinatrice, Catia Fernandes.

Madame Fernandes, le Diversity Day qui se déroule ce jeudi en est cette année à sa troisième édition. Comment cette manifestation a-t-elle évolué depuis sa création en 2015?

«Depuis 2015, le Diversity Day Lëtzebuerg vise à mobiliser toutes les organisations au Luxembourg autour de la notion de la diversité en les invitant à organiser des actions aussi bien en interne qu’en externe pour célébrer leur diversité.

L’idée est de sortir, le temps d’une journée, la thématique du département RH, qui se charge de sa gestion au quotidien, et d’essayer de rassembler les collaborateurs à travers des actions ludiques, amusantes et fédératrices. Comme des déjeuners interculturels, des quiz autour de la diversité des collaborateurs, des expositions, voire des ateliers artistiques ou de réflexion, pour ne citer que ces exemples.

Cette journée peut constituer le point de départ d’une réflexion à plus long terme.

Catia Fernandes, IMS Luxembourg

En trois ans, plus de 150 organisations ont ainsi été impliquées dans le Diversity Day Lëtzebuerg. La sensibilisation est croissante autour des thématiques comme le genre, le handicap ou l’orientation sexuelle au Luxembourg. Cet engagement grandissant se traduit, entre autres, par la participation au Diversity Day.

Pour beaucoup d’entreprises, qui y participent depuis 2015, cette journée est devenue une date incontournable chaque année. Ca peut également constituer le point de départ d’une réflexion à plus long terme ou de création de partenariats pérennes avec des associations actives sur une des thématiques en lien avec la diversité.

Ce qui est constant depuis trois ans, c’est le soutien de la ministre de la Famille et de l’Intégration et marraine de la Charte de la diversité, Corinne Cahen, qui tous les ans se déplace sur le terrain, dans les organisations, afin de vivre leur diversité avec eux, le temps de cette journée.

Pour clôturer cette journée nationale de la diversité, nous organisons cette année la deuxième édition des Diversity Awards, qui visent à récompenser les meilleures pratiques en termes de diversité dans quatre catégories différentes: ‘Recrutement, accueil et intégration’, ‘Gestion des carrières’, ‘Environnement et bien-être au travail’ et ‘Communication, valeurs de l’organisation’.

En dehors des grandes sociétés, comment la notion de diversité est-elle vécue et gérée dans de plus petites structures?

«Au sein de structures plus petites, la diversité est souvent gérée de façon plus informelle, car elles n’ont pas toujours de personne exclusivement dédiée aux missions de gestion de la diversité. Ceci ne les empêche cependant pas de vivre la diversité et de mettre en place une politique de gestion de la diversité. En effet, la moitié des signataires de la Charte de la diversité sont des structures qui comptent entre 1 et 250 collaborateurs.

Les effets d’une politique de gestion de la diversité ne se font remarquer qu’à long terme.

Catia Fernandes, IMS Luxembourg

Il n’y a en fait pas de notion de taille dans l’engagement en faveur de la diversité. Ce qui importe, c’est d’une part avoir une direction convaincue, et d’autre part des collaborateurs sensibilisés aux bénéfices de la gestion de la diversité.

Comment se mesurent les effets de la diversité dans la performance des sociétés? Avec quels outils ou avec quelle méthode?

«Les effets d’une politique de gestion de la diversité ne se font remarquer qu’à long terme, d’où l’intérêt pour nous de mesurer les tendances dans les démarches mises en œuvre par les signataires de la Charte de la diversité Lëtzebuerg. Le baromètre ‘Diversité & Entreprise’ qu’IMS Luxembourg publie tous les deux ans nous permet d’avoir un aperçu des effets de la gestion de la diversité au sein des organisations signataires.

Quelque 60% de nos signataires sont ainsi d’avis que la mise en place d’une politique de gestion de la diversité permet d’améliorer l’image et la réputation de l’entreprise, et 55% remarquent des améliorations au niveau de l’innovation et de la créativité. La preuve même qu’une gestion intelligente des ressources humaines diversifiées peut amener, in fine, à un retour sur investissement accru pour les entreprises.

Le projet de la Charte de la diversité offre une méthodologie aux signataires, qui leur permet de structurer une démarche de gestion de la diversité. Notre guide pratique ‘Gestion de la diversité’ accompagne les signataires quel que soit leur niveau d’avancement en la matière. Nous leur proposons également une formation de deux jours. 81% des signataires reconnaissent l’utilité de cet outil et l’importance du rôle de la Charte de la diversité, qui impulse et inspire les organisations au sein d’un réseau vivant.»

La rédaction a choisi pour vous

22 Février 2016

Le premier workshop du Diversity Day s'est déroulé le 18 février 2016 à l'hôpital Robert Schuman. Le Diversity Day aura lieu le 12 mai prochain et comptera sur le témoignage de plusieurs organisations. Cet événement, organisé par le Comité pour la Charte de la diversité Lëtzebuerg, vise à rassembler organisations et citoyens autour de la promotion de la diversité. (Photos: IMS Luxembourg)

Amnesty 2017

12:18

La 33e édition de la campagne bougies d’Amnesty International Luxembourg (AIL) sera officiellement lancée le 6 novembre. «Les bougies qui aident vraiment» mettront à nouveau à l’honneur des défenseurs des droits humains et pour lesquels nous nous mobilisons grâce aux fonds récoltés via la vente de bougies. Cette année, la célèbre bougie rouge et son motif à barbelés, bien connue des membres d’AIL, fait son grand retour. Elle fut l’une des toutes premières bougies à être vendue par la section luxembourgeoise.