«Je pense qu’aucun secteur n’échappera à la vague IoT»

11 Janvier 2019 Par Paperjam.lu
David Dutertre: «Grâce à l’IoT, les produits s’inscriront davantage dans une dimension de services.»
(Photo: Shutterstock)

David Dutertre, expert en cybersécurité chez Excellium Services, nous rappelle l’importance de la sécurité et de la cybersécurité lors de l’implémentation de projets liés à l’IoT au sein d’une entreprise.

Quels sont, à vos yeux, les applications et usages de l’IoT les plus porteurs à ce jour et à moyen terme pour les entreprises?

David Dutertre. – «Il est toujours très difficile de réaliser ce genre de prédiction. En fait, je pense qu’aucun secteur n’échappera à la vague IoT. Les remontées de données en temps réel, quels que soient leur nature, leur volume et leur fréquence, permettent aux entreprises d’être plus efficaces ou plus en phase avec leurs marchés. Les applications et usages qui émergeront s’articuleront, à mon sens, sur deux axes-clés: le contrôle des opérations des entreprises, d’une part, et le développement de nouveaux services, d’autre part.

Un capteur intégré dans un pneumatique permettra, par exemple, de vendre une garantie de kilométrage et non plus seulement un pneu. Grâce à l’IoT, les produits s’inscriront davantage dans une dimension servicielle et moins liée à la possession de l’équipement en lui-même. 

Quels conseils donneriez-vous à une entreprise qui envisage de s’orienter vers un projet IoT?

«Il ne faut jamais décorréler le projet des questionnements liés à la sécurité et aux données. Trop d’entreprises commettent l’erreur de s’engager dans la voie de l’IoT en s’interrogeant trop tardivement sur l’impact sécuritaire de leur démarche. Concevoir un usage ou un produit en s’affranchissant de cette contingence conduit immanquablement à des problèmes. D’autant que les questions de protection des données et de la vie privée sont aujourd’hui déjà encadrées par le RGPD.

Par ailleurs, je pense qu’il faut se méfier d’un engouement généralisé pour une technologie. Même si l’IoT est a priori prometteur, il faut avant tout que le projet ait du sens pour l’entreprise et que le service ou l’usage apporte une réelle valeur ajoutée.

Dans quel état d’esprit et quels sont les prérequis indispensables pour aborder un tel projet?

«Un projet IoT est forcément multidimensionnel avec une menace cyber présente à tous les stades du développement. Il faut commencer par admettre que l’on ne sait pas tout et ne pas hésiter à se faire accompagner par des spécialistes. Il convient ensuite de prendre de la hauteur par rapport au projet de façon à l’envisager sous tous les angles.

En matière d’IoT, nous revivons ce qui a marqué le début des années 1990 avec l’irruption de l’informatique: beaucoup d’enthousiasme, un grand nombre d’acteurs, un éventail de possibilités impressionnant, et donc le risque, souvent mal mesuré, de s’exposer à des menaces et des malveillances! La prudence est donc de mise.»

La rédaction a choisi pour vous

Carmen Michels: «Les réseaux sociaux essaient de lutter efficacement, mais ils ont besoin d’un cadre précis pour justifier la suppression d’une information.»

18 Janvier 2019

La plate-forme Bee Secure est une initiative du gouvernement luxembourgeois à destination du grand public qui alerte et forme les citoyens sur les dangers d’internet. Paperjam s’est entretenu avec Carmen Michels, en charge de la communication du site au Service national de la jeunesse, dans l’unité «Formations et soutien aux projets pédagogiques».

La désinformation a toujours existé, toutefois, l’avènement des réseaux sociaux et de l’hyperconnexion a amplifié le phénomène.

18 Janvier 2019

Politique, économie, people, les campagnes de désinformation se multiplient sur la toile. Une menace bien réelle pour les démocraties. En première ligne de ce processus de désinformation, les citoyens sont souvent victimes des fake news autant que complices de leur propagation.

internet des objets

11 Janvier 2019

Sous l’effet de la digitalisation, tout s’est accéléré. Il est plus que jamais impératif de réagir sans délai aux incidents et de répondre dans l’instant aux problèmes et interrogations des clients. La solution passe probablement par l’IoT (Internet of Things) et ses capteurs connectés susceptibles de délivrer des informations en temps réel.