«Embrasser la culture du changement»

04 Mai 2018 Par Jonas Mercier

Les nouvelles technologies sont en train de rebattre les cartes de l’accès des femmes aux postes de direction. C’est en tout cas l’avis de la group technology officer d’Accenture, qui est intervenue sur le sujet jeudi, lors de l’Arch Summit.

En donnant la possibilité aux managers de prendre des décisions sur des faits, et non plus sur des intuitions, les données vont permettre d’abolir la question du genre dans le top management. Et les entreprises qui ont compris ce nouveau paradigme aborderont la révolution digitale de façon plus saine.

Madame McGuigan, comment les innovations technologiques peuvent-elles aider à un changement social dans l’équation des genres?

Les femmes sont-elles déjà présentes dans le secteur des nouvelles technologies?

Pensez-vous que les entreprises qui promeuvent les femmes à des fonctions de décision abordent plus facilement la révolution digitale en cours?

La rédaction a choisi pour vous

04 Mai 2018

C’est une start-up pour le moins originale, dont l’objet est d’aider les managers et leurs collaborateurs à mieux dormir. Els van der Helm, la fondatrice de Shleep, était à l’Arch Summit pour trouver de nouveaux partenaires et clients. Elle a répondu aux questions de Paperjam.lu.

04 Mai 2018

C’est une des têtes pensantes d’Accenture et son job est d’anticiper l’innovation. Le senior managing director of technology ecosystem & ventures de l’entreprise était à l’Arch Summit et a répondu aux questions de Paperjam.lu.

03 Mai 2018

Le directeur technique de Google Cloud était l’un des speakers vedettes de l’Arch Summit jeudi matin. Il est venu partager sa vision sur le futur du cloud et les progrès de l’intelligence artificielle lors d’une intervention intitulée «The wonder of machines that learn».