«Des perspectives d’avenir positives»

02 Janvier 2018 Par Paperjam.lu
Claude Wiseler, CSV
Malgré des développements internationaux inquiétants, le candidat chef de file du CSV, Claude Wiseler, est optimiste pour 2018.
(Photo: Maison Moderne)

Dans le cadre du passage à l’an neuf, nous avons demandé à plusieurs responsables politiques leur vision pour 2018, au niveau national, international et plus personnel. Le candidat chef de file du CSV pour les prochaines législatives, Claude Wiseler, s’est prêté à l’exercice.

Monsieur Wiseler, quel est votre souhait en ce qui concerne l’économie luxembourgeoise?

«Aujourd’hui, la situation économique est relativement bonne. Personnellement, ce que je souhaite, c’est une politique qui garantit que cette situation puisse perdurer. Là se situe le challenge de l’avenir.

Quel est votre souhait en ce qui concerne la situation internationale?

«2017 était l’année de grands changements avec notamment l’arrivée au pouvoir d’un nouveau président américain qui change la donne de la politique internationale. Ensuite, il y a eu dans l’Union européenne les négociations du Brexit tandis que dans nos pays voisins, nous avons assisté à des changements politiques étonnants auxquels nous ne nous attendions pas. En France, avec l’arrivée du nouveau président qui veut transformer le pays et en Allemagne, avec une situation d’instabilité étant donné qu’il n’y a toujours pas de nouveau gouvernement.

Bref, de grands changements dans ce que nous croyions être évident. J’espère que dans tout cela, il y ait des perspectives d’avenir positives.

Le Brexit, par exemple, a donné un nouvel élan à l’Union européenne, la politique étrangère des États-Unis peut donner le sentiment en Europe que nous devons être unis pour imposer notre place de manière différente, les changements politiques dans nos pays voisins peuvent donner lieu à un nouvel essor, un nouveau dynamisme pour la construction européenne. Ces trois ou quatre développements, même s’ils sont regrettables à la base en ce qui concerne Donald Trump et le Brexit, si nous en tirons les bonnes conclusions, peuvent être positifs.

Quel est votre souhait personnel pour 2018?

«Je répondrais qu’un souhait du Nouvel An n’est pas exaucé si on le révèle.»

La rédaction a choisi pour vous

François Bausch, ministre du Développement durable, s'attend à une année 2018 difficile.

31 Décembre 2017

Dans le cadre des fêtes de fin d’année, nous avons demandé à plusieurs membres du gouvernement leur vision pour 2018, au niveau national, international et plus personnel. Le ministre du Développement durable et des Infrastructures, François Bausch, s’est prêté à l’exercice et nous livre ses impressions pour l’année (électorale) à venir.

Étienne Schneider, ministre de l’Économie, souhaite plus de développement durable pour 2018

30 Décembre 2017

Dans le cadre des fêtes de fin d’année, nous avons demandé à plusieurs membres du gouvernement leur vision pour 2018, au niveau national, international et plus personnel. Le ministre de l’Économie Étienne Schneider s’est prêté à l’exercice et nous livre ses impressions pour l’année (électorale) à venir.