«Cette partie du château était sous-exploitée»

19 Juillet 2018 Par Audrey Somnard
Guy Arendt espère attirer des acteurs du secteur privé pour louer les espaces du centre de conférence du château de Bourglinster.
Guy Arendt espère attirer des acteurs du secteur privé pour louer les espaces du centre de conférence du château de Bourglinster.
(Photo: Maison moderne / archives)

Un nouveau centre de conférence va ouvrir ses portes au deuxième étage du château de Bourglinster, après 1,5 million d’euros de rénovation. Une bonne occasion pour le ministère de la Culture d’exploiter au mieux son patrimoine. Guy Arendt, secrétaire d’État à la Culture, explique les raisons de cet investissement.

Inauguré officiellement ce jeudi soir, le nouveau centre de conférence du château de Bourglinster est une nouvelle offre dans le paysage luxembourgeois. Monsieur Arendt, pourquoi rénover cette partie du château, et pour qui?

«Le château de Bourglinster est propriété de l’État depuis 1968. Cette partie du château était jusque là sous-exploitée, avec une galerie d’art, mais nous avons décidé d’en faire autre chose. Comme il fallait de toute façon faire des travaux de mise en conformité de sécurité, nous en avons profité pour faire des travaux plus conséquents et transformer cet espace en centre de conférence.

Ce nouvel espace va servir pour les événements nationaux aussi bien que pour les visites de chefs d’État par exemple. Le milieu associatif de Junglinster y aura également accès, et bien sûr, il sera disponible à la location pour les entreprises privées avec deux salles: une prévue pour accueillir 80 personnes, l’autre pour 20 personnes.

Le Service des sites et monuments nationaux a mis 1,5 million d’euros de budget pour tous les travaux

Guy Arendt, secrétaire d’État à la Culture

Quel budget a été alloué pour créer ce centre de conférence?

«Le Service des sites et monuments nationaux a mis 1,5 million d’euros de budget pour tous les travaux. Tout a été fait en concertation avec l’exploitant qui gère les deux restaurants du château.

Nous n’allons pas amortir cette somme rapidement, mais la location de ces salles à des entités privées, pour des séminaires, etc., fait partie intégrante d’une politique mise en place pour proposer différents lieux dans le pays.

Quelles sont les alternatives proposées et potentielles au vu du patrimoine du pays?

«Nous voyons ce nouvel espace au château de Bourglinster comme une alternative au château de Senningen, où des événements internationaux sont régulièrement tenus, cela dépendra de la manifestation. Cela donne plus de choix. Le président du Portugal était d’ailleurs déjà venu à Bourglinster. Avec ce nouveau centre de conférence, l’accueil sera de plus grande qualité.

Il y a un potentiel au sein du patrimoine luxembourgeois, comme le château de Larochette, qui pourrait être exploité notamment dans sa tour, mais pas en centre de conférence.»

La rédaction a choisi pour vous

Le Château de Bourglinster accueille un nouveau centre de conférence.
Archiduc

12 Juillet 2018

Le Service des Sites et Monuments Nationaux a rénové et transformé une partie du château de Bourglinster en centre de conférence. Il était accompagné dans cette mission par l’architecte Nikolaus Jost.

L’ancienne ministre de l’Enseignement supérieur, Martine Hansen, a déployé le volet éducation du programme du CSV.

13 Août 2018

Le CSV est le dernier grand parti en lice à présenter son programme en plusieurs tranches. C’est lundi que les chrétiens-sociaux ont attaqué le volet éducation et transports pour cette deuxième partie.