«Apprendre à connaître la demande luxembourgeoise»

06 Juin 2018 Par Paperjam Club
Olivier Daloze intègre le Paperjam Club.
(Photo: Wallonie Belgique Tourisme)

Le Paperjam Club accueille un nouveau membre: Wallonie Belgique Tourisme. Présentation en trois questions. 

Monsieur Daloze, pouvez-vous, en quelques mots, résumer l’activité de votre société? 

«Wallonie Belgique Tourisme met toute son expertise au service de la promotion du tourisme wallon, et ce depuis plus de 30 ans. Présent en Belgique et à l’étranger (jusqu’en Chine), WBT a pour mission d’aider les prestataires touristiques à faire connaître leurs produits.

Il a aussi un rôle d’information du public, tant pour le tourisme de loisirs que le tourisme d’affaires. Ainsi, le service MICE en particulier propose de vous épauler sans frais dans votre recherche de lieu de réunion/congrès ou d’organisateur d’événement.

Vous venez de rejoindre le Paperjam Club. Quelles sont les raisons qui vous ont poussé à le faire?

«Le Grand-Duché de Luxembourg est un pays qui intéresse nos prestataires wallons au plus haut point. Beaucoup d’éléments nous lient, tels que la proximité, la langue et souvent la culture. Pourtant, nous ne communiquons pas assez vers cette destination et le Paperjam Club est l’endroit idéal pour pallier ce manque. C’est un club professionnel et convivial, exactement ce que nous recherchions pour nos partenaires.

Qu’y recherchez-vous? Et que pensez-vous pouvoir proposer aux membres que vous allez y rencontrer?

«Nous espérons pouvoir échanger avec d’autres membres du Club, afin de discuter de ce que nous pourrions faire pour les aider à organiser des événements d’entreprise en Wallonie.

Les membres du Paperjam Club découvriront une nouvelle facette de la Wallonie et nous apprendrons à connaître la demande luxembourgeoise.

Ces échanges nous permettront d’adapter notre offre de lieux et d’incentives selon les besoins luxembourgeois. Notre efficacité en sera accrue et profitera à tous.»

La rédaction a choisi pour vous

Maitre Alain Grosjean, Président du comité luxembourgeois de l’UIA, s'intéresse aux droits des femmes à travers le monde.

05 Juin 2018

À l’occasion de la sortie de l’ouvrage collectif de l’Union internationale des avocats (UIA), «Le statut des femmes et l’État de droit», l’avocat Maître Alain Grosjean nous raconte pourquoi il s’est investi dans la lutte contre les violences faites aux femmes, à travers une soirée spéciale mercredi soir au cinéma Utopia et la diffusion du film «Enfants reporters de guerre».