«Aller vers zéro émission de CO2 dans la logistique»

13 Juillet 2018 Par Jonas Mercier
Malik Zeniti, manager du Cluster for Logistics
Malik Zeniti, manager du Cluster for Logistics: «Étant le miroir de l’économie, la logistique a connu un boom ces dernières années, notamment en parallèle à celui de l’e-commerce, une des niches dans lesquelles le Luxembourg s’est spécialisé.»
(Photo: Cluster for Logistics)

Le Cluster for Logistics remettra vendredi après-midi les Lean & Green Star Awards à trois entreprises luxembourgeoises qui se sont distinguées dans leurs efforts pour diminuer leurs émissions de CO2.

Monsieur Zeniti, quel est le concept de ces awards?

«Le programme Lean & Green a été initié en 2014 par le ministère du Développement durable et des Infrastructures et mis en place en étroite collaboration avec le Cluster for Logistics. La communauté luxembourgeoise de la logistique durable compte une douzaine de sociétés au Luxembourg.

L’objectif est d’aller vers zéro émission de CO2, en récompensant les entreprises avec des Lean & Green Stars pour chaque pas qu’elles font dans ce sens. Le premier award est remis lorsque l’entreprise parvient à réduire de 20% ses émissions en cinq ans.

Pouvez-vous nous donner quelques détails sur les trois entreprises qui seront récompensées?

«Il s’agit des sociétés Arthur Welter, CFL multimodal et LuxairCargo. Sur les cinq dernières années, Arthur Welter aura effectué une réduction de 21% de ses émissions de CO2 en renouvelant son parc roulant à 100% vers des moteurs Euro6, en réduisant les kilomètres roulés à vide (maximum 11%) et en réalisant plus de transports avec des remorques à double plancher.

LuxairCargo a atteint un taux de réduction de 33% en revoyant sa politique énergétique.

Malik Zeniti, manager du Cluster for Logistics

La société CFL multimodal a quant à elle obtenu un gain de 21,84% en favorisant les transferts modaux de la route vers le rail, en réduisant la consommation de carburant par renouvellement de sa flotte et en optimisant le taux de remplissage de ses camions pour les transports par route.

Enfin, LuxairCargo a atteint un taux de réduction de 33% en revoyant sa politique énergétique, aboutissant à l’arrêt de leur centrale de cogénération, en optimisant sa production de froid par l’utilisation de techniques plus performantes et en renouvelant une partie de son matériel roulant et de ses installations électriques.

Le secteur de la logistique est en plein boom, non seulement au Luxembourg, mais aussi dans toute l’Europe. Comment le Grand-Duché se positionne-t-il pour être attractif?

«Étant le miroir de l’économie, la logistique a connu un boom ces dernières années, notamment en parallèle à celui de l’e-commerce, une des niches dans lesquelles le Luxembourg s’est spécialisé. L’aéroport de Luxembourg et Cargolux arrivent aux limites de leur capacité, offrant un service reconnu au niveau européen et meilleur que dans les autres aéroports voisins.

Le Luxembourg s’est également spécialisé dans des niches spécifiques.

Malik Zeniti, manager du Cluster for Logistics

D’ailleurs, la province chinoise du Henan, copropriétaire de Cargolux, s’est rapprochée du Luxembourg, car elle mise beaucoup sur le développement du commerce en ligne.

Le Luxembourg s’est également spécialisé dans des niches spécifiques comme le secteur pharmaceutique, qui continue de connaître une forte croissance (l’aéroport est certifié GDP – «Good Distribution Practice»), et celui des produits périssables, qui demande un grand savoir-faire et des procédures ultra-rapides.

Une conférence de la Cool Chain Association Europe a d’ailleurs eu lieu au Luxembourg au mois de juin pour discuter des opportunités de développement en la matière.»

La rédaction a choisi pour vous

Lors de la dernière édition de l’Ebace à Genève.

16 Novembre 2018

Dans une lettre adressée au président de l’Association européenne de l’aviation d’affaires, le patron de Luxaviation indique qu’il ne participera pas au prochain salon international Ebace de Genève, estimant que les prix sont devenus trop chers.