Revolut vise à convaincre 100 millions de clients dans les cinq ans à venir – elle en revendique 2 millions à l’heure actuelle.

aujourd'hui

Pour garder un pied dans le marché communautaire après le Brexit, la néobanque a entamé des négociations avec le régulateur luxembourgeois pour l’obtention d’une licence de paiement électronique, selon le Financial Times. La CSSF n’a toutefois pas confirmé.

Le concept de «sandbox», bac à sable en français, vise à proposer un cadre réglementaire très souple aux start-up de la finance pour favoriser l’expérimentation de solutions en conditions réelles.

09 Août 2018

Le gendarme financier anglais a annoncé mardi s’être allié avec 11 autres régulateurs dans le monde, dont celui des États-Unis, de Singapour et de Hong Kong, pour créer un «global sandbox» dédié aux fintech. Une manière pour la City de rester attractive, même dans le pire scénario du Brexit.

Vitaly Bondar

08 Août 2018

La start-up basée à la Lhoft souhaite créer un nouveau système international de transfert d’argent entièrement basé sur la blockchain. Pour cela, elle entend convaincre banques et institutions de paiement grâce à un système qui respecte l'ensemble des règles du secteur.

Sur les 14 levées de fonds de plus de 100 millions de dollars enregistrées durant le second trimestre, une seule a été faite sur le vieux continent.

25 Juillet 2018

Les start-up spécialisées dans les technologies financières ont levé plus de 20 milliards de dollars au deuxième trimestre 2018, selon Les Échos. Un record porté par le bras financier du géant chinois Alibaba, Ant Financial, qui enregistre un tour de table historique.

James Hickson, le CEO de Mash

17 Juillet 2018

La start-up d’origine finlandaise, spécialisée dans les prêts à courte durée et le paiement différé, est entrée dans une nouvelle étape de sa croissance. Présente au Luxembourg depuis 2015, elle a rapatrié l’ensemble de sa direction au Grand-Duché, d’où elle cherche maintenant à accélérer son développement international.

Governance.com avait été désigné Fintech of the Year lors de la première éditino des Fintech Awards, en 2016.

15 Juillet 2018

Le classement des 50 fintech européennes les plus en vue du moment inclut cette année deux jeunes pousses basées au Luxembourg. Deux autres sont liées au Grand-Duché par le biais de la Lhoft. Une cinquième est considérée comme l’une des plus prometteuses du continent.

«Si nous avons choisi la blockchain pour notre solution, c’est simplement pour bénéficier des avantages de cette technologie qui rend l’ensemble du processus plus simple et sécurisé», explique Alexander Tkachenko, le CEO et fondateur de VNX.

12 Juillet 2018

En utilisant la blockchain, la jeune pousse VNX a créé une plate-forme d’échange pour faire le lien entre les investisseurs et les sociétés de capital-risque en quête de liquidité. Très bien accueillie dans le milieu, cette solution doit encore attendre l’aval de la CSSF.

L’objectif de cette directive est d’ouvrir le marché du paiement aux nouveaux acteurs de la fintech.

11 Juillet 2018

La Chambre des députés a adopté mardi la loi qui transpose la directive européenne sur le paiement électronique. Son objectif est d’ouvrir ce marché aux nouveaux acteurs de la finance.

Mash Team at the Lhoft. In the center James Hickson, Group CEO of Mash.

09 Juillet 2018

Mash, the market leading European payment and lending company, has become the first Innovation Partner of the Luxembourg House of Financial Technology (The Lhoft Foundation), Luxembourg’s dedicated financial technology innovation hub. 

Mash has been at the forefront of fintech innovation since 2007, developing advanced risk algorithms, machine learning competence and a cutting-edge technology platform to deliver enhanced finance and payments solutions in Finland, Sweden, Poland and Spain. The company created a presence in Luxembourg in 2015. 

03 Juillet 2018

Après s’être concentrée pendant près de 10 ans sur le marché suisse, la fintech Jemmic s’attaque aujourd’hui à la Place. Une étape naturelle pour cette start-up… luxembourgeoise!

Loin d’être perçus comme des concurrents du Luxembourg, la Lhoft multiplie les partenariats avec les hubs et centres d’innovation asiatiques pour connecter les pépites à leurs marchés.

02 Juillet 2018

Le centre d’innovation luxembourgeois dédié aux fintech a profité de la visite de travail de Xavier Bettel en Corée du Sud pour passer un partenariat avec son équivalent coréen. Il s’agit du cinquième Memorandum of Understanding (MoU) signé par la Lhoft avec un partenaire asiatique en moins d’un an.

Oliver Schimek (à gauche), le CEO de Crosslend, et Alex Lawrence, le directeur général de Crosslend Luxembourg, dans les bureaux de Paperjam.

27 Juin 2018

Présente au Luxembourg depuis novembre et membre de l'écosystème de la Lhoft, la start-up allemande a l’ambition de faciliter le financement des PME européennes grâce à un système de titrisation des petits emprunts. La BCEE a décidé de s’engager à ses côtés en passant un partenariat stratégique.

Atte Suominen (à gauche), le CEO de C-Finance, et Jarno Partanen, le fondateur, dans leur bureau de la Lhoft.

23 Juin 2018

Fondée en 2005 dans la petite ville nordique de Seinäjoki, l’entreprise spécialisée dans le crédit à la consommation a installé son quartier général au Luxembourg l’année dernière. Elle travaille depuis à une stratégie pour attaquer de nouveaux marchés, qu’elle dévoilera en septembre.

Pages