Jean-Marc Chiaradia

19 Mai 2017

L’incertitude sur la présidentielle française levée, le risque de Frexit est écarté et l’élection d’Emmanuel Macron vient de tranquilliser les derniers pessimistes sur les marchés financiers. Les nouvelles sont bonnes, la confiance des investisseurs et des entrepreneurs est au plus haut et l’indicateur de volatilité implicite des options, appelé VIX, vient quant à lui de toucher un plus bas de 24 ans. Ne serait-ce pas le moment de se remémorer l’adage de Warren Buffet: «Be fearful when others are greedy and greedy when others are fearful»?