Warren Buffett prévoit une fin sinistre au bitcoin

11 Janvier 2018 Par Jonas Mercier
Warren Buffet
«J’ai assez de problèmes avec des choses que je connais un peu, pourquoi est-ce que je prendrais une position dans quelque chose que je ne connais pas?», a indiqué le milliardaire sur la chaîne de télévision CNBC.
(Photo: Licence C. C.)

Le milliardaire américain a indiqué mercredi lors d’une interview que les cryptomonnaies ne connaîtront pas un avenir radieux, avant d’affirmer qu’il n’avait investi ni dans le bitcoin ni dans aucune autre monnaie de ce type.

Après l’effervescence observée autour du bitcoin et des cryptomonnaies en général ces derniers mois, l’homme d’affaires américain Warren Buffett vient de jeter un pavé dans la mare. Dans un entretien sur la chaîne de télévision CNBC, relaté par le journal Les Échos, il leur a prédit une fin tragique.

«En matière de cryptomonnaies, je peux dire avec quasi certitude qu’elles finiront mal», a-t-il expliqué, sans toutefois pouvoir prédire «quand ou comment ça se passera». Et d’ajouter: «Nous n’en avons pas acheté, nous n’en vendons pas, nous n’aurons jamais de position (…). J’ai assez de problèmes avec des choses que je connais un peu, pourquoi est-ce que je prendrais une position dans quelque chose que je ne connais pas?»

Une déclaration qui peut paraître anodine, mais qui est certainement à prendre avec sérieux. Warren Buffett, surnommé l’oracle d’Omaha, la ville d’où il est originaire, s’est en effet fait connaître par le passé pour ses prédictions sur l’évolution des marchés. Reste à voir comment se comportera le cours du bitcoin après cette intervention. Il se situe aujourd’hui autour des 11.000 euros, après avoir dépassé en décembre les 17.000 euros.

La rédaction a choisi pour vous

30 Novembre 2017

Depuis le début de l’année, le cours de la devise électronique n’a eu de cesse de croître, au point de dépasser, en début de semaine, les 10.000 dollars. Ce qui n’a pas échappé à la Banque centrale européenne, qui appelle à la prudence.

Bitcoin

04 Janvier 2018

Pour réduire les risques spéculatifs et la volatilité de la monnaie virtuelle, un membre du conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE) propose de lever l’anonymat des transactions faites sur la blockchain.