Volotea: premier vol entre Luxembourg et Nice

10 Avril 2017 Par Frédéric Antzorn

En concurrence avec Luxair, la low cost espagnole Volotea propose depuis ce week-end deux allers-retours hebdomadaires entre la Côte d’Azur et le Grand-Duché.

Comme Luxairport l’avait annoncé en octobre dernier, la compagnie espagnole Volotea a procédé ce week-end à son premier vol reliant Nice à Luxembourg, et vice-versa.

En concurrence avec Luxair sur cette liaison, mais à des tarifs beaucoup plus bas – il y a un Nice-Luxembourg à 9 euros (41 euros avec bagage et snack) le 31 mai –, Volotea propose deux vols hebdomadaires vers la Côte d’Azur, contre un vol quotidien pour la compagnie luxembourgeoise.

Les mercredis et les samedis, les vols de Volotea au départ de Nice ont lieu à 17h25 avec arrivée à Luxembourg à 19h, le vol retour quittant quant à lui le Findel à 19h25 pour une arrivée prévue à Nice à 21h05.

Boeing avant Airbus

Ces vols sont opérés à bord de Boeing 717 de 125 places, la low cost espagnole étant la dernière compagnie aérienne en Europe à utiliser ces appareils qui seront progressivement remplacés par des Airbus A319.

Fondée en 2012 par Carlos Muñoz et Lázaro Ros – également fondateurs de Vueling -, Volotea relie principalement des capitales régionales et des petites et moyennes villes en Europe.

Alors qu’elle visait le cap de 3,4 millions de passagers transportés l’an dernier, elle envisage d’en faire voyager entre 4,3 et 4,5 millions cette année.

La rédaction a choisi pour vous

22 Mai 2016

Franchi pour la première fois en décembre 2013, le cap symbolique des 2 millions de voyageurs au Findel avait encore été dépassé en 2015 avec 2,7 millions de passagers. Et ce n'est pas moins de 580.000 passagers qui se sont présentés au premier trimestre 2016, soit une croissance de 22%. Lux-Airport doit donc se préparer pour les prochaines années.

Benji Kontz

20 Juillet 2017

L’administrateur délégué d’Arnold Kontz Group, Benji Kontz, se félicite de la bonne tenue, au cours des six premiers mois de l’année, du marché automobile luxembourgeois et de la hausse des immatriculations qui permet de mettre sur la route des voitures toujours plus propres. Soit, dit-il, la contribution des concessionnaires à davantage de respect de l’environnement.