Un trafic ferroviaire bientôt doublé vers Trèves

10 Avril 2018 Par Camille Frati
train Trèves Luxembourg
Le Grand-Duché a investi dans cinq automotrices pour la desserte de la nouvelle ligne entre Trèves et Luxembourg.
(Photo : CFL - DB Regio AG)

Le futur opérateur de la ligne entre Wasserbillig et Trèves promet des arrêts plus nombreux et plus fréquents à partir de décembre 2019.

Le ministère du Développement durable et des Infrastructures s’est réjoui mardi dans un communiqué de la prochaine amélioration du trafic entre Luxembourg et Trèves. DB Regio AG, filiale à 100% de la Deutsche Bahn, a en effet remporté l’appel d’offres européen pour l’exploitation du réseau ferroviaire pour les passagers de Rhénanie-Palatinat et vient de confirmer la mise en place d’une nouvelle ligne régionale en direction de Luxembourg, avec des changements ressentis côté allemand mais aussi côté luxembourgeois sur le tronçon Wasserbillig-Luxembourg.

«Le nombre de connexions quotidiennes entre la région de Trèves et le Grand-Duché sera ainsi quasiment doublé», souligne le MDDI. «En outre, tous les arrêts entre Trier-Ehrang et Wittlich bénéficieront désormais d’une connexion directe vers Luxembourg toutes les heures du lundi au samedi de 5h à 21h. Ceci signifie une amélioration significative de la connexion transfrontalière vers Luxembourg pour les nombreux travailleurs frontaliers comme pour les clients luxembourgeois.»

Desserte renforcée aussi pour les trains IC

Le MDDI souligne que ces améliorations tirent aussi leur origine dans une «collaboration étroite entre les CFL et DB Regio AG». Les CFL mettront ainsi les automotrices à double étage Stadler récemment acquises par le gouvernement à disposition de DB Regio AG pour la desserte de la nouvelle ligne.

Le conseil de gouvernement avait confirmé en mars 2015 la réhabilitation pour le trafic passager de la «Trierer Weststrecke», le tronçon de 14km situé entre Trier-Ehrang et Konz côté luxembourgeois qui n’était plus utilisé que par le seul fret depuis 1983. La Rhénanie-Palatinat a pris en charge les frais d’équipement de la ligne – 20 millions d’euros – tandis que le Grand-Duché a investi 7 millions dans les automotrices.

«Les efforts visant à améliorer constamment le trafic transfrontalier portent maintenant leurs fruits aussi sur le territoire allemand», se réjouit François Bausch, ministre du Développement durable et des Infrastructures. «Les arrêts supplémentaires des nouveaux trains Stadler signifient pour les clients luxembourgeois un avantage significatif et résolvent le problème du plan de circulation actuel puisque les trains IC vers Coblence pourront de nouveau desservir plusieurs arrêts côté luxembourgeois.»

La rédaction a choisi pour vous

bus gare Luxembourg

13 Avril 2015

Dans plusieurs réponses parlementaires publiées lundi, le ministère du Développement durable et des Infrastructures annonce la tenue de travaux, d’investissements ou de réflexions destinés à favoriser la mobilité douce. Au Luxembourg, en Allemagne et en Belgique.