Un incubateur d’un genre nouveau se prépare

13 Juillet 2018 Par Jonas Mercier
Étudiants du Lycée des Arts et Métiers et entrepreneurs seront réunis dans le bâtiment de l’école fondamentale Centre, rue de la congrégation.
Étudiants du Lycée des arts et métiers et entrepreneurs seront réunis dans le bâtiment de l’école fondamentale Centre, rue de la Congrégation.
(Photo: Matic Zorman)

À l’occasion du lancement de trois nouveaux brevets de technicien supérieur (BTS) dans le domaine de l’internet des objets et du jeu vidéo, le Lycée des arts et métiers, en collaboration avec le Technoport, va regrouper étudiants et start-up dans un même bâtiment.

C’est ce qui s’appelle une innovation interdisciplinaire. Le Lycée des arts et métiers a décidé de proposer à ses étudiants une nouvelle façon de se former, en les invitant à interagir plus fréquemment avec des entrepreneurs.

À l’occasion du lancement de trois nouveaux BTS, dont deux dans le secteur du jeu vidéo, l’établissement s’est donc allié au Technoport pour créer un hub d’innovation d’un genre nouveau, dont le but premier sera de faciliter les interactions entre les deux mondes.

Le Technoport en soutien

«L’idée est de montrer à nos étudiants ce qu’est d’être entrepreneur, même si notre objectif n’est pas que tous le deviennent», explique Fabrice Roth, responsable du projet pour le Lycée des arts et métiers. «Nous cherchons à créer un pôle de formation sur le modèle de l’université de Stanford, avec des cours d’entrepreneuriat et des projets qui impliquent la conception d’un produit et doivent être menés par les élèves jusqu’à sa commercialisation.»

Ce nouveau pôle d’éducation professionnelle sera localisé non pas dans le bâtiment historique du Lycée des arts et métiers, mais dans celui de l’école fondamentale Centre, rue de la Congrégation, qui déménagera l’année prochaine.

Une aile sera réservée aux étudiants, et l’autre, aux entreprises, où des bureaux d’une à six personnes seront aménagés. Les start-up se verront par ailleurs offrir des services d’incubation par le Technoport, qui est partenaire du projet.

«Le modèle n’est pas encore finalisé, et nous attendons de voir quelles seront les start-up intéressées avant de définir notre offre de services», précise Diego De Biasio, le CEO du Technoport. «Mais le projet nous séduit, car il combine la formation avec l’économie réelle. Or, on reproche souvent l’inverse aux cursus actuels.»

Le BBQ Game Jam comme baptême

«À terme, nous souhaitons également attirer des plus grosses entreprises internationales pour présenter aux étudiants différentes approches du marché du travail», complète Fabrice Roth.

Le déménagement des étudiants se fera en septembre, mais l’arrivée des premières start-up est programmée pour début 2019. Dans un premier temps, c’est autour du secteur du jeu vidéo que devrait se construire le projet.

Le BBQ Game Jam, un hackathon thématique organisé au mois de septembre au Technoport, devrait avoir lieu cette année rue de la Congrégation. Un événement qui marquera certainement la naissance de ce nouveau lieu d’innovation.

La rédaction a choisi pour vous

L’incubateur de l’Uni sera logé dans un premier temps dans le bâtiment du «student lounge», qui se trouve derrière le Technoport, avant de prendre ses quartiers dans la Maison des arts et étudiants, qui ouvrira dans le courant de l’année

05 Mars 2018

Le nom ne sera dévoilé que mardi, mais on connaît déjà les grands principes de ce nouvel espace dédié à l’incubation des futures pépites luxembourgeoises. En lançant son incubateur, l’Université du Luxembourg cherche à renforcer son «entrepreneurship programme», lancé l’été dernier.

Inauguration Tomorrow Street

13 Septembre 2017

L’environnement start-up du Luxembourg compte un nouvel acteur de choix depuis ce mardi avec l’inauguration du Tomorrow Street. Fruit d’un partenariat entre Vodafone Luxembourg et le Technoport, l’incubateur accueillera dans les semaines à venir 16 start-up.

Le premier évènement organisé par Letzblock, attendu aux alentours du mois d’octobre, sera un hackathon dédié à la blockchain.

27 Juin 2018

LëtzBlock est le nom d’une nouvelle association qui entend rassembler les différents acteurs luxembourgeois autour de la technologie blockchain. Et pas seulement ceux du secteur financier. Lancée ce mercredi, elle a également comme ambition de positionner l’écosystème local au niveau européen.