Un hub de Citi sur la Place en cas de «hard» Brexit

12 Octobre 2017 Par Jonas Mercier
Citigroup Luxembourg
«Cette décision est considérée comme étant la meilleure pour nos clients, car elle nous permettra de continuer à les servir sans disruption», a précisé Citigroup au Financial Time.
(Photo: David Laurent / archives)

La banque américaine choisira le Grand-Duché pour servir ses clients les plus fortunés si des barrières douanières avec l’Union européenne devaient être rétablies, ont confié jeudi des responsables du groupe au Financial Times.

Après avoir affirmé au mois de juillet qu’il choisirait Francfort pour établir ses activités de courtage à l’intérieur de l’Union européenne, le groupe américain a expliqué jeudi au Financial Times que le Luxembourg serait son point d’ancrage pour les activités de private banking. Il s’agit toutefois d’un scénario qui sera pris en compte uniquement en cas de rétablissement des barrières douanières suite au Brexit.

«Cette décision est considérée comme étant la meilleure pour nos clients, car elle nous permettra de continuer à les servir sans disruption», a précisé le groupe au Financial Times. «Le Luxembourg est un centre de gestion de fortune de renommée internationale, qui dispose d’une culture bien établie de family offices internationaux.»

150 postes supplémentaires dans l’UE

La banque a ajouté que cette nouvelle entité «tirera parti du véhicule juridique existant de Citi et de sa présence au Luxembourg». Aucun détail n’a toutefois été donné sur le nombre d’emplois que cela représenterait. Citi est établi au Luxembourg depuis 1970 dans des activités de gestion de fonds et emploie à l’heure actuelle 230 personnes.

Pour rappel, le responsable de la région Europe/Moyen-Orient/Afrique de la banque, Jim Cowles, avait expliqué au mois de juillet que 150 postes supplémentaires seraient créés dans l’Union européenne suite au Brexit, notamment à Luxembourg, Amsterdam, Dublin, Madrid et Paris.

La rédaction a choisi pour vous

George nasra Precision Capital KBL eps

01 Décembre 2017

Dans un entretien exclusif avec Paperjam.lu, George Nasra, CEO de Precision Capital, annonce la vente des activités française et monégasque de KBL epb au groupe bancaire libanais SGBL. Pour le reste, il confirme que KBL epb n’est pas à vendre et cherche de nouvelles acquisitions.