Trois films luxembourgeois sélectionnés à Toronto

23 Août 2017 Par France Clarinval
Vicky Krieps toronto film festival
Vicky Krieps est à l’affiche de «Gutland», le premier long-métrage de Govinda Van Maele.
(Photo: Les films fauves)

Le premier long-métrage de Govinda Van Maele, «Gutland», et deux coproductions internationales seront projetés en première mondiale au festival du film de Toronto.

Avec quelque 300 films par an, le Toronto International Film Festival (Tiff) fondé en 1976 est un des festivals importants de la rentrée et un des principaux lieux de ventes internationales, ainsi qu’une rampe de lancement pour le marché nord-américain.

S’inspirant de la diversité culturelle de la ville, la sélection met en œuvre un panel international qui a déjà réussi au cinéma luxembourgeois. Ces dernières années, on a pu y voir «Song of the Sea», «Secrets of War» et «Amour fou» (2014), «Colonia» et «Sunset Song» (2015) ou «Mammal» et «Noces» l’année dernière. Pour cette 42e édition qui se tiendra du 7 au 17 septembre, ce sont trois (co)productions grand-ducales qui ont été sélectionnées, toutes soutenues par le Film Fund.

Ainsi, la section Discovery - dont le mot d’ordre est «des réalisateurs à suivre, le futur du cinéma» - présentera le premier long-métrage du réalisateur luxembourgeois Govinda Van Maele, «Gutland», produit par Les Films Fauves (avec Novak Prod (Belgique) et Propellerfilm (Allemagne)). C’est une sorte de film noir situé dans la campagne luxembourgeoise où un fugitif allemand (Frederick Lau) s’arrête à Schandelsmillen pour travailler comme saisonnier. Naît une relation avec la fille du maire (Vicky Krieps) qu’il pense être une couverture parfaite. Mais à mesure qu’il est intégré à la communauté du village, il perçoit des zones d’ombre dans le passé de l’endroit. Conte noir, fable rurale maléfique, thriller machiavélique, «‘Gutland’ rappelle un Roman Polanski un peu vintage», selon les organisateurs du festival.

«C’est une référence qui me convient très bien. Je me sens proche de cette cinématographie où l’on s’intéresse à une petite communauté et à ses troubles», confie Govinda Van Maele, qui a mélangé des acteurs professionnels ou non pour donner «une texture proche du documentaire» à son film. Il espère que le Tiff lui donnera «un lancement avec une visibilité internationale dans le circuit des festivals et au-delà, notamment en Amérique du Nord où les films de genre constituent un important marché». Le fait que le film soit tourné en luxembourgeois (et en allemand) n’était pas du tout un handicap lors de la recherche de financements internationaux ou de distributeurs. «Au contraire, le luxembourgeois et le côté rural paraissent exotiques et rares pour beaucoup de professionnels du cinéma.» Le film sortira en salle au début de l’année 2018.

Le comédien allemand Frederick Lau dans Gutland de Govinda Van Maele

Angelina Jolie comme partenaire

Une coproduction avec l’Irlande – un des partenaires récents du Luxembourg qui semble apporter de bons projets et une belle visibilité -, «The Breadwinner» sera présenté dans la catégorie Special Presentations. Le film d’animation de Nora Twomey a été coproduit par Melusine Productions (Stephan Roelants) avec les Irlandais de Cartoon Saloon et les Canadiens d’Aircraft Pictures. Le film promet de faire du bruit au niveau international car Angelina Jolie figure parmi les producteurs. Les décors, réalisés en partie en aquarelles, sur papier, ainsi que les dessins des véhicules et le travail des ombres, mais surtout les deux-tiers de l'animation ont été réalisés au Studio 352 au Luxembourg. Un travail qui a employé jusqu’à 40 personnes, échelonné sur un an et demi.

Inspiré du roman éponyme de Deborah Ellis, le film retrace la vie de Parvana, une jeune fille de 11 ans qui vit pendant la guerre à Kaboul. Pour subvenir aux besoins de sa famille, pendant que son père est emprisonné, elle se déguise en garçon et travaille sur le marché.

Dans la section Gala - qui est sous-titrée «grandes premières internationales» - c’est le film «Mary Shelley» de Haifaa Al-Mansour qui connaîtra sa première mondiale. Cette rare femme réalisatrice saoudienne s’est emparée du personnage de l’auteur de «Frankenstein» (interprété par Elle Fanning) pour dépeindre ses jeunes années et les démons qui la hantent et la poussent à l’écriture. Coproduit par Bac Cinema (David Grumbach), avec Parallel Films (Irlande) et Gidden Media (USA), le film voit quelques techniciens luxembourgeois (Philippe Kohn, Nicolas Tran Trong, Caroline Koener ou Pascal Charlier) figurer sur son affiche.

Elle Fanning dans Mary Shelly coproduit par Bac cinéma 

La rédaction a choisi pour vous

18 Novembre 2017

Jeudi 16 novembre, les Laboratoires Ketterthill ont accueilli une soixantaine d’invités en l’honneur du vernissage de l’exposition du photographe Robert Voirgard. L’exposition, ouverte au grand public, se tient actuellement au sein du siège de Belval. Les invités ont pu découvrir la passion de cet artiste, passionné par la photographie numérique, qui fait la part belle au Grand-Duché du Luxembourg, en mettant en couleur des endroits emblématiques. (Photos: Ketterthill)

Les Walfer Bicherdeeg rassemble de nombreux éditeurs, écrivains et libraires.

17 Novembre 2017

Comme tous les ans, les amoureux des belles pages se retrouvent au salon du livre des Walfer Bicherdeeg. L’occasion de rencontrer les auteurs et de découvrir les dernières nouveautés en matière de parution de livres.