«Toujours à la recherche de la pépite»

07 Juin 2018 Par Paperjam.lu
Stéphanie Simon
Stéphanie Simon: «Nous sommes toujours à la recherche de la pépite»
(Photo: Ketterthill)

Paperjam a invité 200 des plus gros employeurs du pays à répondre à une enquête pour connaître leurs besoins en ressources humaines en 2018. Voici les réponses de Stéphanie Simon responsable des Ressources humaines chez Ketterthill.

Quels profils seront indispensables pour le développement futur de votre société?

«L’innovation technologique et médicale tout en restant proche des patients sont au cœur des préoccupations d’un laboratoire d’analyses médicales. De ce fait, les profils que nous recrutons doivent être particulièrement agiles. 

Les métiers indispensables dans un laboratoire:

  • Pour accompagner l’innovation technologique, nous avons besoin de développeur et d’ingénieur spécialisé en biomédical.
  • Au-delà de la routine, pour accompagner l’innovation médicale, nous avons besoin de pharmacien-biologiste et/ou de médecin-biologiste qui mettent en place des nouvelles techniques avec les techniciens de laboratoire.
  • Pour accompagner nos patients, nos équipes sur le terrain sont indispensables pour expliquer, prélever, rassurer…

Quelle stratégie mettez-vous en place pour disposer de ces profils? 

«Les profils dans le domaine de la santé sont souvent des denrées rares. Notamment pour les biologistes, les ingénieurs ou les techniciens de laboratoire.

  • Première stratégie: anticipation. Nous constituons un vivier au fur et à mesure de nos rencontres. Nous sommes présents sur les réseaux sociaux, dans des salons du recrutement.
  • Deuxième stratégie: faire appel à des experts du recrutement. C’est un gain de temps. De plus, les cabinets de recrutement ont des viviers très intéressants.
  • Troisième stratégie: sensibiliser les jeunes diplômés à orienter leur carrière dans un laboratoire privé. Notamment, nous sommes présents dans les écoles et les universités.

Êtes-vous confrontés à un-e nouvelle guerre des talents?

«Le monde de la santé n’échappe pas à la guerre des talents! Nous sommes toujours à la recherche de la pépite, et surtout, nous travaillons pour conserver ‘nos pépites’ en interne.»

En résumé:

  • Nom de l’entreprise: Ketterthill.
  • Nombre d’employés: 250 collaborateurs
  • Secteur d’activité: Santé 
  • Nombre de recrutements prévus pour 2018: 5
  • Départements concernés: Infirmier, technicien de laboratoire
  • Profils recherchés: Sens du service, sens du résultat, expert, agile et doté de qualités humaines fortes

La rédaction a choisi pour vous

Le télétravail doit être accepté du côté des salariés, mais surtout du côté des entreprises qui doivent installer une relation de confiance.

03 Août 2018

La digitalisation de la société bouleverse les conditions de travail. La Chambre des salariés (CSL) a compilé plusieurs études pour faire l’état des lieux de l’usage du télétravail au Luxembourg. Le pays se place dans la moyenne européenne, même s’il reste des efforts à faire pour que cette pratique se démocratise.

Amazon Luxembourg à Clausen

30 Juillet 2018

Les trois entreprises qui affichent la plus forte croissance en effectifs sont Amazon, Deloitte et KPMG, selon le Statec, qui propose une photographie d’un marché de l’emploi dominé par des sociétés de services aux entreprises et du secteur financier.

Des employés qui se concertent avec leurs employeurs pour moduler leur emploi du temps ont plus de chance d’être productifs et satisfaits de leur travail.

26 Juillet 2018

Une société en Nouvelle-Zélande a testé pendant deux mois la semaine de quatre jours en concertation avec ses employés. Résultat: moins de stress, plus de motivation et de productivité. Un modèle qui pourrait inspirer le Luxembourg?