Test réussi

12 Octobre 2017 Par Paperjam.lu
Couverture du Land 12oct
Cette semaine, le Land revient notamment sur la présentation de Pierre Gramegna à la Chambre des députés.
(Photo: d'Lëtzebuerger Land)

Chaque semaine, Paperjam.lu vous propose de découvrir les grands dossiers qui font la une du Lëtzebuerger Land. Cette semaine, focus sur les résultats des élections communales.

Rarement des élections communales ont été aussi profondément influencées par la politique nationale. Mais leur résultat – les gains du CSV, les pertes des trois partis au gouvernement – reflète, comme inversé par un miroir, le résultat des législatives de 2013. Les communales, auxquelles le Lëtzebuerger Land consacre un volumineux supplément cette semaine, ont été marquées par un troisième glissement à droite de l’électorat, après les élections européennes de 2014 et le référendum de 2015. L’échec historique du LSAP à Esch-sur-Alzette confirme sa disparition en tant que parti ouvrier dans les villes du bassin minier. L’offre précipitée du DP de former une coalition avec le CSV dans la capitale donne l’impression d’une répétition générale pour les législatives de l’année prochaine.

Une du Land 12oct

Et vous, vous économiseriez où?

La présentation par Pierre Gramegna, ministre des Finances libéral, mercredi matin à la Chambre des députés n’a pas été seulement le dépôt du budget de l’État pour l’année prochaine et des explications qui l’accompagnent. Quelques jours après les communales et avec la campagne pour les législatives déjà en vue, Pierre Gramegna appelait également le CSV au grand débat sur la croissance, la solidarité, l’innovation et le soi-disant développement durable en général. Parfois, l’ancien directeur de la Chambre de commerce avait même l’air d’un socialiste, en insistant que «ce gouvernement veut également que les générations qui lui succèdent aient les mêmes droits à une retraite digne». Un an et demi après la transformation de l’objectif fiscal à moyen terme de +0,5% du BIP à -0,5%, le gouvernement et le ministre des Finances semblent avoir définitivement dit adieu au changement copernicien en matière fiscale.

Level playing field!

C’est à la croisée des chemins, où l’idéal européen commence à avoir un prix, que le Luxembourg a été projeté par l’inattendu divorce européen du Royaume-Uni. Jusqu’ici, au Conseil européen, le Luxembourg pouvait se cacher derrière le grand frère libéral d’outre-Manche qui bloquait les propositions jugées délétères aux places financières. Aujourd’hui, le Luxembourg se trouve en première ligne. «Max ass Max an Här ass Här», c’est sans la gravitas européenne d’usage que le ministre des Finances, Pierre Gramegna (DP), avait exprimé en mars 2015 l’idée que, sur ces dossiers stratégiques, le Luxembourg seul ne pouvait rien. Alors que le «Här» anglais s’apprête à prendre la porte, le Luxembourg ne peut plus que mesurer son impuissance. 

La rédaction a choisi pour vous

Couverture du Land

05 Octobre 2017

Chaque semaine, Paperjam.lu vous propose de découvrir les grands dossiers qui font la une du Lëtzebuerger Land. Cette semaine, focus sur la conférence «Leading Edge» à Londres.

La La Land

15:02

L’accompagnement musical en direct des projections de films étaient l’apanage du cinéma muet. Il est désormais devenu un genre à part de «concert».

Dan Gantrel (à gauche) a organisé et fait vivre la LXB Cup qui a rassemblé le gratin du skate européen

09:19

Maison Moderne a choisi de placer l’année 2017 sous le signe de #CelebratingLuxembourg pour mettre en lumière celles et ceux qui contribuent au rayonnement du pays à l’étranger. Dan Gantrel poursuit la série.