Stimuler le débat dans un pays «très consensuel»

13 Septembre 2018 Par Ioanna Schimizzi
Les auteurs des cinq cahiers thématiques de la Fondation Idea étaient présents lors d'une conférence de presse organisée ce mercredi.
Les auteurs des cinq cahiers thématiques de la Fondation Idea étaient présents lors d’une conférence de presse organisée ce mercredi.
(Photo: Ioanna Schimizzi)

La Fondation Idea, créée en 2014, assiste à ses premières élections législatives au Grand-Duché. Et le think tank a voulu apporter sa pierre à l’édifice en rédigeant cinq cahiers thématiques à destination des partis politiques en lice.

«Le Grand-Duché est un pays très consensuel, nous voulons stimuler les débats d’idées.» La Fondation Idea vit pour la première fois de près un scrutin national et entend bien apporter sa pierre à l’édifice des discussions autour de l’avenir du pays.

Le think tank créé en 2014 avait d’ailleurs livré dès le mois de janvier des «colis» aux différents partis politiques en lice contenant cinq cahiers thématiques composés par l’équipe d’économistes.

«Bien sûr, nous avons dû faire des choix dans les sujets que nous souhaitions aborder», concède Michel-Édouard Ruben, économiste au sein de la Fondation Idea. La mobilité ou la question transfrontalière n’ont, par exemple, pas été passées à la loupe. Les cinq thèmes retenus sont: l’Europe, le logement, la R&D et l’innovation, les finances publiques et la protection sociale, ainsi que les entreprises.

Au total, ce sont 33 «initiatives» pour le Luxembourg qui ont été envoyées aux partis politiques. «Nous avons pu en rencontrer trois: Déi Gréng, le DP, ainsi que l’ADR», précise Sarah Mellouet, économiste à la Fondation Idea, lors d’une conférence de presse organisée ce mercredi. «Des échanges plus informels ont eu lieu avec des membres du LSAP.» Les contacts avec le CSV se sont, eux, faits par mail ou téléphone.

«Mieux exploiter les mètres carrés vides»

Et parmi les initiatives mises en avant par la Fondation Idea, il y a notamment le thème de l’Europe. Michel-Édouard Ruben propose, par exemple, dans ce cahier thématique «d’instaurer le 9 mai comme jour férié au Luxembourg, en tant que Journée de l’Europe. Il faudrait que le Luxembourg prenne l’initiative de se doter d’un 4 juillet américain en quelque sorte. Le Grand-Duché montrerait ainsi la voie aux autres États européens.»

Dans le domaine du logement, Sarah Mellouet a notamment mis en avant «une meilleure occupation des logements et, surtout, mieux exploiter les mètres carrés vides et disponibles. Les propriétaires occupants devraient pouvoir louer une partie de leur résidence principale sans que les aides dont ils bénéficient ne leur soient enlevées.»

«Trop peu de centres de recherche privés»

L’économiste rappelle que 43% des personnes en risque de pauvreté sont propriétaires au Luxembourg, et 27% d’entre elles vivent dans des logements sous-occupés. Pouvoir louer une partie de leur logement pourrait ainsi leur permettre d’augmenter leurs revenus.

Du côté de la recherche et développement, Vincent Hein, économiste à la Fondation Idea, propose, par exemple, de mettre en place un crédit d’impôt recherche, à l’image de ce qui existe en France. «Le Luxembourg a rattrapé son retard en termes de recherche publique, mais il y a encore trop peu de centres de recherche privés. Il faudrait également renforcer les liens entre le secteur public et le secteur privé.»

Notre but n’est pas de regarder les programmes et de dire pour qui il faut voter.

Marc Wagener, directeur de la Fondation Idea

Le thème numéro quatre des initiatives «Idea(les)» pour le Luxembourg porte sur les finances publiques et la sécurité sociale. Son auteur, Muriel Bouchet, propose, par exemple, de conserver l’actuelle formule de calcul des pensions, en diminuant «graduellement la partie des pensions qui est proportionnelle aux revenus cotisables et en accroissant en parallèle la partie forfaitaire, qui ne dépend que de la durée de la carrière».

Dans le volet portant sur les entreprises, une des idées de la Fondation Idea est de «porter une attention particulière aux transmissions d’entreprises». Il existe en effet de nombreuses aides pour la création d’entreprise, «mais une reprise coûte plus cher, il serait donc approprié de prévoir des aides spécifiques», appuie Michel-Édouard Ruben.

Et ces «colis», livrés aux différents partis politiques, l’équipe de la Fondation Idea les a-t-elle retrouvés dans les programmes électoraux diffusés ces derniers temps? «Nous avons effectivement retrouvé des choses, des phrases que nous avons écrites. Mais notre but n’est pas de regarder les programmes et de dire pour qui il faut voter, nous sommes un laboratoire d’idées», insiste Marc Wagener.

La rédaction a choisi pour vous

Marc Wagener Idea

26 Avril 2018

Le think tank a rendu le 11 avril son avis annuel sur le pays, l’occasion de dévoiler cinq questions de politique générale auxquelles il espère répondre par «oui» en 2023.

22 Septembre 2018

Lors du débat organisé par Maison Moderne mercredi soir, les trois partis au pouvoir se sont tous montrés prêts à renouveler la coalition qui leur avait permis d’accéder au pouvoir en 2013. François Bausch (Déi Gréng) estime toutefois que ce gouvernement «ne peut pas être sûr d’être réélu».