SpaceX remplit son contrat avec SES

04 Juin 2018 Par Paperjam.lu

Initialement prévu pour le 1er juin, le lancement du satellite de télécommunication de l’opérateur luxembourgeois a finalement eu lieu dans la nuit de dimanche à lundi. Ce dernier vise à couvrir une zone située entre Chypre et l’Australie.

Nouvelle collaboration réussie entre SES et SpaceX. Après les satellites SES-10, SES-11 et GovSat-1, c’est au tour de SES-12 d’être mis correctement en orbite par la société américaine, dans la nuit de dimanche à lundi, depuis la base de Cap Canaveral. Initialement prévue pour le 1er juin, la mission avait dû être reportée en raison d’une vérification supplémentaire de dernière minute. Celle-ci était la dernière du contrat qui liait la société d’Elon Musk au géant de Betzdorf.

Destiné, selon SES, à «satisfaire les besoins divers des clients dans les marchés de la vidéo, des données fixes, de la mobilité et du secteur gouvernemental en Asie-Pacifique et au Moyen-Orient», l’engin doit remplacer le satellite NSS-6. Construit par Airbus Defense and Space, SES-12 se veut un engin «tout électrique» puisqu’aussi bien sa mise en orbite initiale que les manœuvres réalisées ultérieurement seront faites via un système de propulsion fonctionnant avec des batteries. Et non avec du carburant. 

Selon le calendrier des lancements prévus par SES, les prochaines mises sur orbite se feront en 2019 – quatre satellites O3b – et en 2021 pour le SES-17. Des engins qui partiront soit de la base de Kourou avec Ariane, soit de la base de Baïkonour avec Soyouz. La date de lancement des sept satellites du réseau O3b mPower n’a, à ce jour, pas encore été arrêtée. Au même titre que le choix du lanceur.

La rédaction a choisi pour vous

10 Août 2018

Affrontant de sérieuses difficultés financières suite à l’échec d’une levée de fonds, la société américaine, impliquée dans l’initiative SpaceResources.lu et dont l’État est actionnaire, vendra aux enchères une partie du matériel de son siège de Redmond, près de Seattle.

Pour répondre aux questions, l’assistant de Google est celui qui s’en tire le mieux.

03 Août 2018

Qui de Cortana, Alexa, Siri ou Google Assistant présente le QI le plus élevé? Les assistants personnels de Microsoft, Amazon, Apple et Google se disputent les faveurs des utilisateurs, avec comme promesse la capacité à répondre au plus juste à toutes sortes de questions. Alors, bons génies ou cancres indécrottables?