Six «apprentis» Premier ministre sur scène

13 Juin 2018 Par Ioanna Schimizzi
Michel-Edouard Ruben, économiste à la Fondation Idea, sera la modérateur de l’évènement «Si j’étais formateur...» ce mercredi 13 juin.
Michel-Edouard Ruben, économiste à la Fondation Idea, sera la modérateur de l’événement «Si j’étais formateur du gouvernement» ce mercredi 13 juin.
(Photo: Maison Moderne / Archives )

Dans le cadre des élections législatives du 14 octobre prochain, la Fondation Idea donne la parole ce mercredi à six personnalités du Luxembourg qui présenteront un projet qu’il ou elle mettrait en place s’il/elle était nommé(e) Premier ministre.

Et vous, que feriez-vous si vous étiez en tête du parti en capacité de former un nouveau gouvernement, au soir du 14 octobre prochain? C’est le défi qu’a lancé la Fondation Idea à l’occasion de la première édition de l’évènement «Si j’étais formateur du gouvernement», qui a lieu ce mercredi 13 juin à la House of Start-ups.

«En vue des prochaines élections législatives, nous avons eu l’idée de donner la parole à plusieurs personnalités du Luxembourg qui ne sont pas issues du sérail politique, qui ne sont pas sur des listes électorales», explique Michel-Edouard Ruben, économiste chez Idea et modérateur de la soirée. «Les participants présenteront un projet qu’ils mettraient en place s’ils étaient nommés à cette fonction par le Grand-Duc après les élections d’octobre.»

«Voir émerger des idées»

Six personnes (quatre hommes et deux femmes) issues de la société civile ont été retenues pour se rêver Premier ministre: Tullio Forgiarini, auteur et professeur; Ben Stemper, secrétaire général du Jugendparlament; Rolf Tarrach, président de l’European University Association; Gaston Vogel, avocat; Agnieszka Zajac, managing partner chez Odgers Berndtson; et Laura Zuccoli, présidente de l’Asti. «Sans pouvoir spoiler les projets présentés, ce que nous pouvons dire, c’est que les sujets sont très diversifiés, et que les futurs formateurs ne vont pas là où on pouvait les attendre», précise Sarah Mellouet, économiste à la Fondation Idea. «Ils ont choisi des thèmes qui les intéressent, et qui ne sont pas forcément en lien avec leur domaine d’activité.»

«À l’issue de la présentation de leurs projets, les formateurs en herbe seront interrogés par le public (une centaine de personnes sont attendues, ndlr), comme pourraient l’être de réels candidats au poste de Premier ministre», ajoute Michel-Edouard Ruben. «Il n’y aura pas de gagnant, le but est vraiment de voir émerger des idées, et de créer un débat.» La Fondation Idea réalisera également des vidéos, ainsi que des publications sur cet événement, «afin de faire un suivi des propositions, et pourquoi pas d’inspirer les vrais candidats aux législatives».

«Si j’étais formateur du gouvernement» a lieu ce mercredi 13 juin. Accueil à partir de 17h30 à la House of Start-ups, située au 9, rue du Laboratoire, à Luxembourg. (Dernières inscriptions possibles sur le site de la Fondation Idea)

La rédaction a choisi pour vous

 

20 Août 2018

Le scrutin du 14 octobre 2018 sera-t-il marqué par le retour au pouvoir du CSV? La campagne pour élire les 60 députés n’a pas encore débuté, mais les débats sont déjà en cours. À travers ce dossier, Paperjam vous propose une porte d’entrée sur les thèmes et enjeux majeurs d’ores et déjà évoqués, dont le bilan du gouvernement DP-LSAP-Déi Gréng.

Selon Médecins du monde, plus de 1.500 personnes sont sans accès aux soins au Luxembourg, 30% des pathologies rencontrées parmi les personnes sans accès aux soins sont chroniques.

06:00

C’est en tout cas le souhait de 15 associations actives dans les domaines médical et social au Luxembourg, dont le Comité de surveillance du sida et Médecins du monde. Ensemble, ils feront part de leurs recommandations par courrier aux futurs ministres de la Santé et de la Sécurité sociale.