SGG double la mise avec First Names Group

20 Décembre 2017 Par Audrey Somnard
Serge Krancenblum, CEO de SGG.
Serge Krancenblum, CEO de SGG.
(Photo: SGG)

Après le prestataire français de services fiduciaires Equitis, le multi-family office luxembourgeois W&Cie, le mauricien Cim Global Business, Luxglobal Trust Services, et le belge Intercompta la semaine dernière, c’est au tour de First Names Group d’intégrer SGG Group, une annonce faite ce mercredi.

SGG Group clôture une année 2017 exceptionnelle avec six rapprochements et acquisitions à l’international depuis l’arrivée d’Astorg Partners comme actionnaire majoritaire début 2016, en même temps qu’un renforcement de l’équipe au Luxembourg à travers des pointures comme Jean-Marie Bettinger, Pascal Rapallino et Renaud Oury.

Pour Serge Krancenblum, CEO de SGG Group, cette acquisition est le résultat de mois de travail et de négociations, de par la taille de First Names Group: «Nous avons fait plusieurs acquisitions cette année, mais aucune n’était de cette envergure. First Names Group est d’une taille équivalente à SGG Group, nous allons donc doubler notre groupe, c’est un grand pas.» 

Le groupe n’avait jusque-là pas de présence dans les pays anglo-saxons. First Names Group est un fournisseur en forte croissance de services aux grandes fortunes privées, aux entreprises et aux fonds, dont le siège social est situé à Jersey et qui est présent dans 14 juridictions.

En 4e place mondiale

La combinaison de SGG Group et First Names Group va renforcer la présence sur des marchés-clés tels que Jersey, Guernsey, l’île de Man, la Suisse et Chypre. Le vendeur, Anacap, est le plus grand spécialiste européen de private equity dans le secteur des services financiers, avec plus de 3,5 milliards d’euros levés: «Grâce à cette acquisition, nous allons être présents dans les îles anglo-normandes et en Irlande. Malgré le Brexit, il y a toujours un intérêt pour les structures anglo-saxonnes», poursuit Serge Krancenblum.

L’arrivée d’Astorg Partners s’est accompagnée d’objectifs de croissance organique, mais aussi externe: «C’est une stratégie de croissance ambitieuse», admet Serge Krancenblum. Car cette acquisition va faire passer SGG Group du top 10 à la 4e place mondiale en tant que plus gros fournisseur de services fiduciaires, corporatifs et de fonds.

Sous réserve d’accords réglementaires dans chacune des juridictions, cette acquisition devrait prendre plusieurs mois avant d’être effective.

Au total, le groupe va employer plus de 1.500 personnes avec une présence dans 23 juridictions.

La direction de SGG Group n'a pas souhaité communiquer sur le montant de la transaction.

La rédaction a choisi pour vous

Pour Jean-Marie Bettinger, «notre métier va être marqué par une consolidation».

05 Juillet 2017

Jean-Marie Bettinger a pris la fonction nouvellement créée de CEO de SGG Luxembourg il y a un an. Celui qui est familier de l’environnement bancaire entrevoit sa mission avec les lunettes de l’entrepreneur. Entre nouveaux processus et nouveaux outils informatiques, il ajuste la tête de pont du groupe aux ambitions de ses actionnaires.