Sept artistes pour Dubaï

04 Janvier 2018 Par France Clarinval
Pavillon de Metaform
Le projet de pavillon signé Metaform sera complété par un volet culturel.
(Photo: Metaform)

Un collectif d’artistes a été sélectionné pour concrétiser le volet culturel lors de la présence luxembourgeoise à l’Expo 2020 de Dubaï.

La programmation du pavillon luxembourgeois à l’Expo 2020 de Dubaï, qui se tiendra du 20 octobre 2020 au 10 avril 2021, est en train de se mettre en marche. Si les expositions de ce type sont réputées pour être des vitrines économiques et technologiques, le secteur culturel n’a pas été oublié et est appelé à s’impliquer dans l’élaboration de la scénographie du pavillon.

La commissaire générale au pavillon luxembourgeois, Maggy Nagel, s’est entourée d’un vaste comité artistique qui compte pas moins de 12 membres pour représenter tous les domaines de la création: Bernard Baumgarten, directeur artistique du Trois C-L, Claude D. Conter, directeur du Centre national de littérature, Patrice Hourbette, directeur de music:LX, Mathis Junet, chargé de diffusion du Trois C-L, Jo Kox, président du Fonds culturel national, Paul Lesch, directeur du Centre national de l’audiovisuel, Kevin Muhlen, directeur du Casino Luxembourg-Forum d’art contemporain, Lawrence Rollier, chargé des relations publiques de la Theater Federatioun, Pascal Seil, conservateur au Centre national de littérature, Paul Thiltges, conseiller du Film Fund, Giovanni Trono, chargé de projet de music:LX, et Barbara Zeches, conseiller, Affaires européennes et internationales, ministère de la Culture (observateur).

Rencontrer des cultures qu’on n’aurait pas l’occasion de voir.

Karolina Markiewicz, artiste

Ce sont eux qui ont proposé les artistes amenés à développer ensemble des propositions et qui sont issus de différents domaines et secteurs d’activité: Julie Conrad (design), Ady El Assal (film), Guy Helminger (littérature), Karolina Markiewicz & Pascal Piron (art visuel), Simone Mousset (danse), Patrick Muller (musique), Renelde Pierlot (théâtre). En plus d’être un terrain d’expérimentations pour les artistes tant en termes de développement que de création, le concept retenu permettra de mettre en évidence le potentiel artistique du Luxembourg sous un aspect novateur et fédérateur.

Collaborations enrichissantes

«Pour l’instant, nous avons rencontré les scénographes et le comité artistique pour jeter les bases de la collaboration», annonce Julie Conrad, enthousiaste. «Une première réunion entre les artistes est prévue fin janvier et on se verra régulièrement pour proposer des projets à la fin du premier semestre 2018», détaille Karolina Markiewicz. Il va de soi que le «projet artistique sera en accord avec le thème de l’Expo 2020 Dubaï ‘Connecting minds, creating the future’, et donc d’une mise en relation des esprits», complète Simone Mousset.

C’est un pays qui est en train de se convertir pour sortir du pétrole, comme nous avons dû sortir de la sidérurgie.

Ady El Assal, réalisateur

Les artistes auront à travailler ensemble pour la création d’œuvres collaboratives, en concertation avec l’architecte et le scénographe. «Nous sommes très curieux, Pascal et moi, de travailler par exemple avec un musicien ou une danseuse, dont nous suivons et apprécions le travail», estime la plasticienne, qui ambitionne de «raconter des histoires pour présenter Luxembourg». Ayant déjà eu l’occasion de participer à l’Expo universelle de Shanghai – à l’époque avec son frère Filip –, Karolina Markiewicz sait que ces moments sont «assez exceptionnels et permettent de rencontrer des cultures qu’on n’aurait pas l’occasion de voir».

Des similarités avec Luxembourg

De son côté, le réalisateur Ady El Assal se dit «content et honoré» de participer à cette aventure. Ayant vécu jusqu’à ses sept ans aux Émirats, parlant arabe, ayant prévu de tourner son prochain film dans cette région, il se voit «comme un guide, un passeur, pour les autres artistes qui ne connaissent pas forcément». Il a déjà quelques idées, par exemple autour de la poésie.

Il constate de nombreuses similarités entre Luxembourg et les Émirats: «C’est un pays qui est en train de se convertir pour sortir du pétrole, comme nous avons dû sortir de la sidérurgie. Un pays où travaillent beaucoup d’étrangers et qui est au croisement de plusieurs cultures.»

Les travaux du collectif d’artistes se dérouleront au Luxembourg et à Dubaï sous forme de résidences de recherche et de création. La période d’activité du collectif d’artistes est fixée de janvier 2018 à avril 2021, et la coordination est assurée par le Fonds culturel national.

La rédaction a choisi pour vous

Maggy Nagel ; Najeeb Al-Ali, S.A.R. la Grande-Duchesse héritière ; S.A.R. le Grand-Duc héritier et S.A. Cheikh Ahmed Bin Saeed Al Maktoum

11 Octobre 2017

Lors d’une mission économique aux Émirats arabes unis (EAU), la commissaire générale auprès de l’Expo 2020 Dubaï, Maggy Nagel, a signé en date du 11 octobre 2017 à Dubaï le contrat de participation à l’Exposition universelle 2020. Partant, le Grand-Duché est le premier pays à formaliser officiellement sa participation à l’Expo2020. La délégation luxembourgeoise était composée de LL.AA.RR.