Sal. Oppenheim Luxembourg devient Hauck & Aufhäuser

06 Décembre 2017 Par Paperjam.lu
Hauck & Aufhänger Sal. Oppenheim
Hauck & Aufhäuser intensifie son activité au Luxembourg dans les services à l’industrie des fonds.
(Photo: Licence C. C.)

La banque privée allemande Hauck & Aufhäuser a obtenu l’accord des régulateurs pour intégrer les deux entités luxembourgeoises de Sal. Oppenheim.

Pratiquement un an après avoir annoncé la reprise de deux entités de Sal. Oppenheim à la Deutsche Bank, le 22 décembre 2016, la banque privée allemande Hauck & Aufhäuser annonce la finalisation de l’opération.

Elle vient de recevoir l’approbation des autorités de supervision et peut donc entamer l’intégration. Les deux entités reprises, Oppenheim jr. & Cie Luxembourg et Oppenheim Asset Management Services, opéreront désormais sous les noms de Hauck & Aufhäuser Fund Platforms et Hauck & Aufhäuser Asset Management Services.

Dans un communiqué, Michael Bentlage, président du conseil de direction de la banque privée allemande, insiste sur le fait que «les sociétés de Sal. Oppenheim basées à Luxembourg sont un investissement stratégique pour nous». Les deux nouvelles entités compléteront les activités de services à l’industrie des fonds, vers lesquelles Hauck & Aufhäuser, intégrée au sein du groupe chinois Fosun depuis septembre 2016, s’est orientée au cours des dernières années.

La rédaction a choisi pour vous

Serge de Cillia

08 Décembre 2017

Après la validation officielle des règles dites de «Bâle III», jeudi, le directeur de l’ABBL, Serge de Cillia, estimait que la prudence de la Commission européenne, qui compte effectuer une analyse d’impact du texte avant son application, est une bonne chose.

Comité de Bâle

08 Décembre 2017

Les régulateurs du monde entier se sont mis d’accord, jeudi, sur le règlement qui vise à renforcer la solvabilité des banques, après avoir trouvé un compromis sur le «plafond» des réserves en fonds propres dont devront justifier les établissements bancaires à partir de 2027.

ABBL

07 Décembre 2017

L’Association des banques et banquiers se dit «très surprise» par la campagne d’information lancée par l’OGBL sur l’organisation du temps de travail, l’un des principaux sujets de discussion dans le cadre des négociations sur la convention collective dans le secteur.