Quelles aides pour les frontaliers?

10 Novembre 2018 Par Jeanne Renauld
Les travailleurs frontaliers bénéficient de plusieurs aides.
Les travailleurs frontaliers bénéficient de plusieurs aides.
(Photo: Shutterstock)

Les travailleurs frontaliers bénéficient du système de sécurité sociale luxembourgeois, de prestations familiales et d’autres avantages.

La Sécurité sociale

L’affiliation à la Sécurité sociale donne droit à une couverture en matière d’assurance maladie-maternité, d’assurance pension, d’assurance accident et d’assurance dépendance. Une carte est réalisée lors de l’affiliation de l’assuré par le Centre commun de la sécurité sociale (CCSS). Le frontalier pourra profiter du système de soins de santé luxembourgeois: médecins, hôpitaux, pharmacies, laboratoires… Le frontalier doit également s’inscrire auprès d’une caisse dans son pays de résidence pour pouvoir y bénéficier de soins.

Les allocations familiales

Le travailleur frontalier bénéficie des allocations familiales versées par le Luxembourg, aussi bien dans son pays de résidence qu’au Grand-Duché, et doit en faire la demande dans ces deux pays. Si un droit existe dans les deux pays, le Luxembourg versera un complément différentiel. Pour l’obtenir, il suffit de remplir une demande d’allocations familiales. Le montant mensuel est fixé à 265 euros par enfant – majoré de 20 euros lorsque l’enfant atteint l’âge de 6 ans, et de 50 euros lorsque l’enfant atteint l’âge de 12 ans. L’allocation naissance (1.740,09 euros) ne concerne que les salariées.

Le congé parental

Le congé parental permet aux parents d’un enfant en bas âge d’interrompre leur carrière professionnelle ou de la réduire pour se consacrer davantage à l’éducation de leur enfant à des moments importants de son développement, tout en ayant la certitude de retrouver leur poste de travail à la fin du congé. Le parent peut demander un congé parental à plein temps de 4 ou 6 mois par enfant. D’autres systèmes fractionnés sont également possibles en fonction du temps de travail du frontalier.

Le chèque-service accueil

Le chèque-service accueil s’adresse à tous les enfants de 0 à 12 ans (voire plus s’ils fréquentent encore l’enseignement fondamental), dont au moins un des parents travaille au Luxembourg et est ressortissant de l’Union européenne. Il permet aux parents de bénéficier, en fonction de leurs revenus, de tarifs réduits voire d’heures d’accueil gratuites dans les structures d’accueil. Le chèque-service accueil contribue ainsi à une meilleure égalité des chances, car il facilite l’accès de tous les enfants à un encadrement de qualité, quelle que soit la structure qu’ils fréquentent.

Les aides pour études supérieures

Les allocations familiales ne sont plus versées dès que l’enfant atteint l’âge de 18 ans et/ou termine son enseignement secondaire. Mais il peut bénéficier d’une aide pour financer ses études sous certaines conditions: le frontalier doit travailler au Luxembourg depuis au moins 5 ans dans une période de référence de 7 ans. Aussi, cette aide financière de l’État luxembourgeois est une aide de substitution. Avant de faire sa demande, l’étudiant doit faire toutes les démarches nécessaires dans son pays de résidence pour y obtenir une aide financière pour ses études.

La rédaction a choisi pour vous

12 Décembre 2018

La Banque de Luxembourg a accueilli dans ses locaux, le 11 décembre 2018, la conférence sur l’agilité personnelle organisée par l’Association des entrepreneurs & dirigeants italo-luxembourgeois (Aedil) et l’Ambassade italienne du Luxembourg. (Photo: Matic Zorman)