Que tirer des récentes fluctuations de marché?

29 Mars 2018 Par Fidelity International
Paras Anand - CIO Equities - Europe chez Fidelity International
(Photo: Fidelity International)

Les marchés obligataires prennent la perspective d’une accélération de l’inflation plus au sérieux et commencent à s’inquiéter de ce que les banques centrales, au-delà de leurs discours rassurants, n’aient pas seulement pris «une longueur de retard», mais se soient plutôt «endormies au volant».

Industrialisation de l’allocation de capital

Pour la première fois, les marchés obligataires prennent la perspective d’une accélération de l’inflation plus au sérieux et commencent à s’inquiéter de ce que les banques centrales, au-delà de leurs discours rassurants, n’aient pas seulement pris «une longueur de retard», mais se soient plutôt «endormies au volant».

Au niveau des entreprises, nous avons relevé au cours de ces dernières semaines des signes de plus en plus tangibles montrant que les tensions sur les marchés du travail ont conduit à une progression des salaires plus forte que prévu, et ce de façon significative dans certains cas. Cela s’est vérifié aux États-Unis, mais également en Europe.

À dire vrai, on peine à expliquer les raisons pour lesquelles les marchés de la dette et des actions ont continué d’anticiper un environnement de prix moribond, alors que tout semblait indiquer le contraire. La réponse réside peut-être dans l’essor fulgurant des fonds à gestion passive et d’autres styles «d’allocation en capital industrialisé».

La fonction d’anticipation est moins prépondérante

Dans la mesure où les investisseurs sont de plus en plus nombreux à essayer de suivre le marché, on peut raisonnablement penser que le marché ne joue plus autant un rôle d’anticipation que par le passé, et il est donc davantage susceptible de surréagir aux statistiques publiées.

En outre, considérant le fait que ces statistiques conduisent les responsables de l’allocation d’actifs à faire fi des perspectives de long terme, bien établies, il convient de s’attendre à des repositionnements qui pourront et ne manqueront pas de se traduire par un niveau de volatilité comparable à celui observé sur les marchés depuis quelques jours.

Dans ce contexte, le comportement actuel des marchés ne doit pas être compris comme un signe avant-coureur de temps plus difficiles, mais plutôt comme la redistribution des instruments utilisés par les spécialistes de l’allocation d’actifs pour obtenir certaines expositions.

Le désordre causé par ces facteurs techniques au niveau des valorisations individuelles est autant d'opportunités dont pourront profiter les investisseurs à long terme.

Retrouvez l’intégralité de Thought Leadership

La rédaction a choisi pour vous

11 Octobre 2018

Initio et la Lhoft ont organisé le mercredi 10 octobre 2018, au sein de la House of Startups, une conférence sur le thème «comment les robo-advisors remodèleront-ils la gestion des actifs?». L’événement a été animé avec six orateurs, suivi de trois pitchs de start-up, et s’est conclu par un cocktail. (Photos: Nader Ghavami)