Quand la musique devient visuelle

06 Février 2018 Par Paperjam.lu
Francesco Tristano
Un concept d’un nouveau genre, car l’artiste utilise les notes pour les traduire en données numériques, qui seront utilisées pour construire une ville en projection.
(Photo: Marie Staggat)

Cette semaine, parmi les «Ten things to do» de Delano, découvrez une œuvre de Bach, non pas par l’écoute, mais par la vue. Rendez-vous vendredi 9 février pour découvrir l’œuvre de Francesco Tristano à la Philharmonie.

Le pianiste luxembourgeois Francesco Tristano, accompagné d’un designer de production Edoardo Pietrogrande et d’un artiste visuel Federico Nitti, proposera ce vendredi une réalisation en trois dimensions d’une des œuvres de Bach les plus difficiles pour un pianiste soliste: «Variations Goldberg».

Un concept d’un nouveau genre, car l’artiste utilise les notes pour les traduire en données numériques, qui seront utilisées pour construire une ville en projection. 

Cette projection live se déroulera vendredi 9 février à 20h à la Philharmonie.

Comme chaque mardi, Delano vous propose les «Ten things to do this week» dans sa newsletter et sur son site.

La rédaction a choisi pour vous

Anéantis

23 Février 2018

Myriam Muller présente au Grand Théâtre sa nouvelle mise en scène: «Anéantis», une œuvre de Sarah Kane qui émeut et épouvante à la fois.