Première pierre pour un nouveau rocher

28 Avril 2017 Par Céline Coubray

La pose symbolique de la première pierre du projet Infinity au Kirchberg a été réalisée jeudi 27 avril, en présence de nombreux politiques et invités.

C’est sous une grande bulle blanche installée au milieu du chantier de l’entrée du Kirchberg que la soirée de la pose de la première pierre du projet mixte Infinity, mêlant logements, commerces, bureaux et espace public, s’est déroulée. De nombreux invités de marque s’y sont rassemblés, dont le Premier ministre, Xavier Bettel.

La présence d’un Premier ministre à la pose d’une première pierre d’un projet privé n’est pas chose courante (rappelons que le projet est mené par le promoteur Immobel Luxembourg). Si bien qu’il a dû se justifier sur ce point: «Je suis là ce soir car le logement est une des priorités de mon gouvernement», explique-t-il. Avant de continuer: «Ce projet est aussi fait pour les oubliés du marché, ceux qui gagnent trop pour pouvoir bénéficier du logement social et pas assez pour accéder au marché privé.» Car, outre les appartements des hauts étages des tours résidentielles vendus à des prix sans commune mesure, le projet Infinity comprend aussi des logements situés dans le bas d’une des tours gérés par la SNHBM et qui pourront donc être mis en vente à prix modérés. «Un projet qui va participer à la mixité du quartier», soutient-il.

Juste avant lui, c’était le ministre du Développement durable et des Infrastructures, François Bausch, qui s’est exprimé par l’intermédiaire d’une vidéo, ne pouvant pas être présent lors de la cérémonie. Il a souligné l’importance d’avoir des commerces de proximité sur cette partie sud du plateau qui n’en a pas encore.

Puis ce fut au tour de la bourgmestre de la Ville de Luxembourg, Lydie Polfer, de prendre la parole. «C’est un jour doublement important», a-t-elle déclaré, «puisque nous célébrons la pose de la première pierre de ce nouveau projet ambitieux, et que nous sommes à la veille de l’adoption du nouveau PAG. Ce projet témoigne de la volonté et de l’envie de créer un mix sain pour ce quartier qui, reconnaissons-le, souffre jusqu’à présent d’un déséquilibre en faveur des immeubles de bureaux. Cette première pierre est le symbole de ce que va devenir le plateau du Kirchberg: un endroit où il fait bon vivre, travailler et faire son shopping.»

Les rochers du Bock

Quant à la prise de parole de l’architecte américain Bernardo Fort-Brescia, du bureau Arquitectonica, qui réalise le projet en collaboration avec le bureau luxembourgeois M3 Architectes, elle fut l’occasion de préciser son inspiration pour la forme des bâtiments: «Je suis déjà venu plusieurs fois à Luxembourg, puisque j’y ai aussi construit le bâtiment de la Banque de Luxembourg. À chaque fois, il me restait en tête cette impressionnante image des rochers qui font partie intégrante de la ville. C’est cette forme organique et rocheuse, avec ses ombres et ses lumières, que j’ai souhaité introduire sur ce plateau, pour un projet qui est un microcosme rassemblant les ambitions du pays. J’espère que ce projet créera une sorte de révolution dans le quartier, qu’il ne sera pas qu’une forme, mais bien un nouveau lieu fait pour être habité.» 

Rappelons que ce projet, lauréat d’un concours organisé par le Fuak en 2015, comprend autour d’une nouvelle place publique deux tours de logements (150 appartements), un espace commercial de 6.500m2 et une tour de bureaux qui sera occupée par Allen&Overy, qui vient par ailleurs de confier l’aménagement de ses espaces intérieurs au bureau d’architecture et de design Jim Clemes. Le site sera desservi par le tram avec l’arrêt «Philharmonie-Mudam», placé juste devant. La livraison du projet est attendue pour début 2020.

La rédaction a choisi pour vous

À Olm, la SNHBM envisage de construire plus de 800 logements.

19 Mai 2017

La Société nationale des habitations à bon marché (SNHBM) a dressé son bilan de l’année écoulée et ses perspectives pour les années à venir. L’occasion également de confirmer une augmentation de capital à hauteur de 10 millions d’euros.