Pour Wiseler, l’ADR, «c’est non»

21 Septembre 2018 Par Jonas Mercier

Lors du débat organisé par Maison Moderne mercredi soir, la tête de liste du CSV a de nouveau indiqué qu’une coalition avec l’ADR était exclue. En cause, des positions non compatibles sur plusieurs sujets, notamment l’Europe et l’intégration.

Comme il l’a répété au cours des derniers mois, notamment dans le cadre de la grande interview qu’il a accordée à Paperjam dans son numéro de septembre/octobre, Claude Wiseler s’est montré ferme quant à l’éventualité d’un rapprochement entre son parti et l’ADR en vue de former une coalition après les élections législatives du mois prochain.

«C’est non. Je l’ai dit tout à fait clairement, car un certain nombre de points ne sont, à mon avis, pas compatibles. Nous avons une position européenne qui est extrêmement différente de celle de l’ADR et du parti Déi Lénk, une position sur l’intégration qui est également différente. (…) Et cela n’est pas compatible avec les valeurs du parti chrétien-social», a déclaré le leader du CSV.

Sa réponse intervenait juste après la prise de position de Fernand Kartheiser, qui représentait l’ADR lors du débat, au sujet des possibles coalitions qui intégreraient l’ADR. Un rapprochement avec le CSV serait «le plus logique», selon lui. Et les raisons qui poussent Claude Wiseler à exclure cette option lui «échappent».

La rédaction a choisi pour vous

22 Septembre 2018

Lors du débat organisé par Maison Moderne mercredi soir, les trois partis au pouvoir se sont tous montrés prêts à renouveler la coalition qui leur avait permis d’accéder au pouvoir en 2013. François Bausch (Déi Gréng) estime toutefois que ce gouvernement «ne peut pas être sûr d’être réélu».

21 Septembre 2018

La thématique de la croissance a été largement développée lors du débat politique organisé mercredi soir par Maison Moderne. Paperjam.lu vous propose de revenir en vidéo sur les visions qui ont été proposées par chacun des candidats.

20 Septembre 2018

Paperjam.lu revient sur la table ronde politique de mercredi soir, mais du côté du public cette fois-ci. Comment les spectateurs ont-ils trouvé le débat? Qu’en ont-ils retenu? Quels orateurs sont sortis du lot? Voici quelques réactions à chaud.