Perturbations sur le rail français ce jeudi

21 Mars 2018 Par Paperjam.lu
Les navetteurs du Grand Est devront à nouveau faire preuve de patience demain.
(Photo: Licence C. C.)

Une grève nationale des services publics en France ce jeudi 22 mars affectera le trafic des trains entre Nancy, Metz et Luxembourg. De nombreux trains devraient ne pas rouler.

Les navetteurs de la SNCF se préparent à des semaines difficiles. À partir de début avril, les syndicats de la SNCF ont en effet programmé pas moins de 36 jours de grève, soit deux jours d’arrêt de travail tous les cinq jours.

Ils entendent mener un véritable bras de fer contre la réforme du chemin de fer voulue par le gouvernement.

Un premier hors-d’œuvre les attend ce jeudi. Dans le cadre de la mobilisation des fonctionnaires pour la défense du service public, un mouvement impactera les usagers du rail. Actuellement, on estime que, au niveau national, 60% des TGV, la moitié des TER et 75% des Intercités ne circuleront pas.

En ce qui concerne les lignes en provenance de France et à destination de Luxembourg, les perturbations seront importantes, avec notamment la suppression de plusieurs trains aux heures de pointe.

La meilleure solution est donc de consulter les tableaux horaires adaptés pour la journée de demain pour la ligne Nancy-Metz-Luxembourg et Luxembourg-Metz-Nancy.

La SNCF a communiqué dans l’après-midi des rappels concernant les lignes touchées et les alternatives:

 

La rédaction a choisi pour vous

Amazon n'a pas confirmé les informations du Républicain Lorrain.

11 Juillet 2018

Le géant du e-commerce pourrait implanter un centre logistique européen sur l’ancienne base aérienne de Metz-Frescaty, selon les informations du Républicain Lorrain. Un bâtiment de 55.000m2 et 2.000 emplois seraient en jeu.

La CCI Moselle Métropole Metz

10 Juillet 2018

Un récent rapport de l’Inspection générale des finances française préconise de réaliser 400 millions d’euros d’économies pour les Chambres de commerce et d’industrie. La CCI Moselle Métropole Metz dénonce une «mise à mort».