Passe difficile pour Lopez au Losc

14 Décembre 2017 Par Paperjam.lu
Gérard Lopez
Gérard Lopez se veut rassurant sur la capacité financière du club de foot lillois.
(Photo: Licence C. C.)

Nouvelle perquisition mercredi dans le dossier Gravity Sport Management. Pendant ce temps, Gérard Lopez a vu le Losc, son club de football lillois, placé en interdiction de recrutement.

Une perquisition a été menée mercredi dans les locaux de Gravity Sport Management à Howald. La société de gestion de pilotes d’Éric Lux et Gérard Lopez est en liquidation. L’opération de ce mercredi aurait eu pour but de trouver des preuves d’éventuels «abus de biens sociaux».

Les deux actionnaires majoritaires, via Genii Capital, sont en conflit avec Flavio Becca et sa société Promobe, actionnaire minoritaire. Dans un communiqué envoyé à la presse mercredi soir, Éric Lux précise que la perquisition «a été menée à bon terme. Les personnes en charge de la liquidation ont pleinement collaboré avec la justice aux fins de la manifestation de la vérité.»

Premier jugement

Il rappelle que les reproches formulés par Promobe Finance S.A.-SPF aux liquidateurs ont déjà fait l’objet d’un jugement commercial rendu le 21 décembre 2016. Ce jugement a retenu que «la liquidation [va] de bon train [et qu’] aucune faute dolosive ou violation des statuts n’[est] reprochable aux liquidateurs à ce sujet» et que «la preuve d’une mauvaise foi des liquidateurs, respectivement qu’ils auraient agi dans leur seul intérêt personnel n’est pas rapportée».

 «Ayant perdu ce procès, Promobe Finance S.A.-SPF a interjeté appel», précise enfin Éric Lux dans le communiqué.

Le Losc interdit de recrutement

Ceci dit, la période n’est pas particulièrement faste pour le multi-entrepreneur Gérard Lopez, également propriétaire du Losc, le club de football de Lille qui évolue en Ligue 1 française.

Selon une décision prise mardi par la Direction nationale du contrôle de gestion (DNCG), une commission de la Ligue française de football professionnel, le club du Nord est désormais placé en interdiction de recrutement.

Une décision peu motivée pour l’instant, mais qui voudrait probablement signifier que la santé économique du club n’est pas au beau fixe. La décision est en tout cas immédiate et pas, actuellement, limitée dans le temps.

Pas de mercato hivernal

Elle devrait empêcher le club de recruter lors du prochain mercato de janvier alors que sa situation sportive n’est pas très bonne non plus: une dix-huitième place au classement général provisoire de Ligue 1.

Mercredi soir, dans un communiqué, le Losc a jugé cette décision «inattendue» et a estimé pouvoir donner «les réponses complémentaires nécessaires afin de faire une nouvelle fois la démonstration de la solidité du projet économique».

La rédaction a choisi pour vous

Gerard Lopez

04 Mai 2017

Rachat avorté de l’OM, puis rachat du Losc: l’homme d’affaires luxembourgeois et ses montages financiers ont été mis en lumière ces dernières semaines. Pas toujours de manière positive. Derrière ces gros plans médiatiques se cache une myriade d’activités et de projets qui se développent «sur fonds propres» aussi discrètement qu’efficacement. Voici une plongée au cœur d’un business(man) protéiforme guidé, à la base, par une incessante envie d’entreprendre.