Ordinateurs et tablettes en soute?

10 Mai 2017 Par Paperjam.lu
Compagnies aériennes
Les compagnies européennes volant vers les États-Unis ont déjà été averties de la décision américaine qui pourrait être mise en place d’ici cet été.
(Photo: DR)

Les États-Unis envisagent d’interdire en cabine la présence d’ordinateurs et de tablettes à bord des avions en provenance de l’Europe. Dans le cadre de la lutte antiterroriste.

Déjà en vigueur pour certains pays du Moyen-Orient et d’Afrique, l’interdiction de pouvoir embarquer des ordinateurs en cabine à bord d’avions pourrait être prochainement étendue à des vols en provenance d’Europe, viennent de faire savoir les autorités américaines.

Selon David Lapan, porte-parole du ministère de la Sécurité intérieure, cette interdiction – qui vaut aussi pour les tablettes et «tout appareil électronique plus grand qu’un téléphone portable» – pourrait entrer en vigueur d’ici cet été.

Il a ajouté que les compagnies aériennes opérant ces vols avaient d’ores et déjà été averties de ce projet, même si le ministre John Kelly «n’a pas encore pris de décision formelle».

Projets djihadistes

En mars dernier, l’administration Trump avait instauré cette mesure à destination de vols en provenance de la Turquie, de l’Égypte, du Koweït, des Émirats arabes unis, de l’Arabie saoudite, du Maroc, du Qatar et de la Jordanie.

Cette mesure avait été reprise par les autorités britanniques, qui l’avaient mise en place pour les vols arrivant en Grande-Bretagne de Turquie, du Liban, de la Jordanie, de l’Égypte, de la Tunisie et de l’Arabie saoudite.

Pour justifier cette décision, les autorités américaines et britanniques font état de projets de groupes djihadistes de fabriquer des bombes qui pourraient ressembler à des batteries d’appareils électroniques.

La rédaction a choisi pour vous

Image réalisée par Julia Vogelweith

09:58

Dans le cadre de la Journée internationale des personnes handicapées, le CNA collabore avec l’Apemh pour une soirée exceptionnelle qui met à l’honneur la photographie et le travail de l’association qui fête ses 50 ans.