Nouveau centre de conférence au château de Bourglinster

12 Juillet 2018 Par Céline Coubray
Une redéfinition architecturale du second étage a été opérée pour accueillir ce nouveau centre de conférence.
Une redéfinition architecturale du second étage a été opérée pour accueillir ce nouveau centre de conférence.
(Photo: Licence C.C.)

Accompagné par l’architecte Nikolaus Jost, le Service des sites et monuments nationaux a rénové et transformé une partie du château de Bourglinster en centre de conférence.

Le château de Bourglinster est bien connu des gourmets puisqu’il accueille dans son rez-de-chaussée deux restaurants, la Brasserie Côté Cour et la Distillerie, tenus par le chef réputé René Mathieu. Le bel étage, quant à lui, est utilisé pour l’organisation de concerts, conférences et banquets dans des salles aux finitions historiques (salle des chevaliers, salle Renaissance). Le deuxième étage n’était pas utilisé de manière optimale. Il a donc été décidé d’y réaliser des travaux de rénovation et d’y insuffler une nouvelle fonction: celle d’y accueillir un centre de conférence.

Répondre à un besoin concret

Cette transformation répond avant tout à une demande du terrain et un besoin de confirmer le château en tant que lieu de rencontre professionnel dans ce lieu appartenant au patrimoine luxembourgeois. Le château, construit au 12e siècle, est en effet propriété de l’État depuis 1968 et est appelé à devenir un nouveau point d’ancrage pour le Mice en région. Pour ce faire, une redéfinition architecturale du second étage a été opérée, allant donc plus loin qu’un simple rafraîchissement des surfaces. 

De la création de mobilier

Des interventions spécifiques complètent le réaménagement. Dans la salle centrale, un nouveau meuble conçu par Norbert Brakonier sert à la fois de banque d’accueil et de comptoir pour des rafraîchissements. Ce meuble est une déclinaison de sa ligne de cuisine ambulante «Nomad». De cette salle d’accueil, on accède aux deux salles de réunion, la salle Zitzwitz et la salle Metzenhausen.

La première bénéficie d’une nouvelle entrée qui sert d’appel pour les visiteurs. Le plafond, qui avait été ajouté dans la seconde moitié du 20e siècle, a été retiré, ce qui a permis de libérer la vue sur la géométrie de la toiture.

Pour découvrir la suite de cet article ainsi que des photos, rendez-vous sur Archiduc.lu.

La rédaction a choisi pour vous