M&G Investments va créer 30 emplois

12 Janvier 2018 Par Paperjam.lu
Anne Richards
Anne Richards: «La décision de M&G Investments est une mesure de précaution avant que le Royaume-Uni ne quitte l’Union européenne.»
(Photo: Delano)

M&G Investments relocalisera plusieurs fonds à Luxembourg suite au Brexit, ce qui permettra de créer 30 emplois.

Suite à une demande faite aux actionnaires d’approuver le transfert de quatre de ses nouveaux fonds au Luxembourg, le gestionnaire a déclaré dans un communiqué de presse que «la relocalisation des fonds assurera que nos clients en dehors du Royaume-Uni gardent l’accès à nos stratégies d’investissements, peu importe l’accord final entre le Royaume-Uni et le reste de l’Europe».

L’année dernière, M&G Investments annonçait déjà la création d’un hub européen à Luxembourg, d’une superficie de 700 mètres carrés sur le boulevard Royal. Ce transfert a déjà été validé par la CSSF.

Retrouvez l’intégralité de l’article sur Delano.

La rédaction a choisi pour vous

M&G

27 Juin 2017

M&G s’apprête à transférer les actifs de quatre fonds au Luxembourg pour ses clients non britanniques.

Une mesure de précaution en vue de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne.

Londres, le 26 juin 2017 – M&G Investments, l’un des leaders internationaux de la gestion d’actifs, annonce sa proposition de transférer les actifs de quatre fonds ouverts domiciliés au Royaume-Uni vers des fonds équivalents présents sur sa plateforme luxembourgeoise d’ici la fin de l’année 2017.

Sur la scène, de gauche à droite: Sundhevy Debrand, membre de l’Association luxembourgeoise des compliance officers (ALCO) et Chief compliance officer chez Quilvest Luxembourg Services sa; Azaratou Sondo, Directrice générale adjointe en charge du Réseau à la Faîtière des caisses populaires du Burkina (FCPB); et Luc Vandeweerd, membre du Conseil d’administration de ADA.

10 Octobre 2018

La thématique de ce Midi aura décidément suscité beaucoup d’intérêt, à en noter les nombreuses questions des professionnels du secteur financier présents dans la salle. Ce 10 octobre à la Banque de Luxembourg, près de 100 personnes ont assisté au débat sensible de la finance inclusive face au terrorisme, entre la dirigeante de la plus grosse institution de microfinance au Burkina Faso et l’une des 900 membres de l’Association luxembourgeoise des compliance officers (ALCO).