Merkel trouve un accord avec le SPD de Martin Schulz

12 Janvier 2018 Par Frédéric Antzorn
Angela Merkel
La chancelière allemande, malmenée lors des dernières législatives, pourrait rempiler pour un quatrième mandat, avec l’appui des sociaux-démocrates du SPD.
(Photo: DR)

La chancelière allemande pourrait rempiler pour un quatrième mandat si les instances des deux partis venaient à valider l’accord de coalition signé ce 12 janvier.

Les négociateurs de la CDU de la chancelière Angela Merkel et ceux du SPD de Martin Schulz ont trouvé, ce vendredi, au terme de longues négociations, un accord pour former un nouveau gouvernement en Allemagne.

Pour autant, Angela Merkel – après son échec dans la formation d’une coalition «Jamaïque» avec les libéraux du FDP et les Verts à l’automne – n’est pas totalement sortie d’affaire, les délégués du SPD s’étant réservé le droit de refuser l’accord négocié lors d’un congrès extraordinaire du parti qui aura lieu le 21 janvier.

Si cet accord était validé, ce n’est qu’ensuite que débuteraient les véritables négociations pour établir un programme de coalition qui pourrait conduire à la mise en place du nouvel exécutif à la fin mars, dans le meilleur des cas.

Et ce à l’heure où toute l’Europe s’impatiente, et notamment la France, qui attend de l’Allemagne une réponse à sa proposition de réformes de la zone euro, soit l’une des principales exigences des sociaux-démocrates du SPD qui n’ont accepté de rentrer au gouvernement «qu’à condition de renforcer l’Europe».

La rédaction a choisi pour vous

Angela Merkel

21 Novembre 2017

La chancelière allemande a annoncé lundi qu’elle était prête à endosser le rôle de tête de liste en cas d’élections législatives anticipées dans le pays, en dépit de son échec à former un gouvernement aux côtés des Libéraux et des Verts.

Angela Merkel

20 Novembre 2017

La chancelière allemande a essuyé ce week-end l’un de ses plus grands revers politiques après avoir échoué à réaliser une coalition entre son parti (la CDU), le FDP et les Verts. Ce qui devrait mener à de nouvelles élections qui pourraient se faire sans elle.

Angela Merkel

24 Septembre 2017

Le parti d’extrême droite AFD réaliserait un score historique de 13% des voix aux élections législatives organisées ce dimanche en Allemagne. La formation politique de la Chancelière Angela Merkel arrive en tête, mais avec un score historiquement bas.