MAS International tombe dans l’escarcelle d’Ocorian

28 Juillet 2017 Par Paperjam.lu
Olivier Dorier et Axel Motte
Olivier Dorier et Axel Motte sont partners chez MAS Luxembourg.
(Photo: MAS Luxembourg)

La firme spécialisée dans la gestion de fonds, présente notamment au Grand-Duché, annonce son acquisition par l’ancien Bedell Trust, spécialisé notamment dans l’immobilier ou la gestion de clients privés.

D’ici la fin 2017, les activités réalisées par MAS International au Luxembourg, sur l’île Maurice et aux États-Unis, seront menées par Ocorian, suite au rachat de la structure. Seules les deux entités françaises du gestionnaire de fonds échappent à ce rachat et fonctionneront «de manière indépendante», selon le communiqué officiel.

Destiné à «élargir la présence internationale et les capacités de services d’Ocorian», ce rachat se traduira par le transfert de «tout le personnel de MAS». Pour Stewart Kam-Cheong, partner de MAS International, cette acquisition va permettre d’«accélérer le développement de nos activités de gestion de fonds et de services aux entreprises, tout en élargissant notre portée et celle de nos clients».

Ocorian, nouveau nom depuis 2016 de Bedell Trust, propose essentiellement des services d’administration, de fiducie et de comptabilité externalisée. MAS Luxembourg, pour sa part, est installée à Munsbach depuis 2003 et employait, en 2016, 60 personnes. Aucun détail sur le montant de la transaction n’a été communiqué.

La rédaction a choisi pour vous

HSBC

13 Octobre 2017

HSBC securities services (HSS) in Luxembourg, part of HSBC’s global banking and markets business, has been mandated as depositary and administrator for new capital fund Lux, a UCITS funds umbrella with USD 1.3 bn assets under management and 20 sub funds managed by EFG Asset Management (EFGAM). EFGAM has already a strong existing relationship with HSS in Ireland, which has recently expanded to HSS in Luxembourg, through the migration of their Luxembourg SICAV.

 Valdis Dombrovskis

10 Octobre 2017

Lancé fin 2015 dans le cadre de l’union bancaire, le projet de mise en place d’un mécanisme européen de garantie des dépôts bancaires sera finalement moins ambitieux que prévu. Face aux nombreuses réticences, la Commission soumettra une version plus pragmatique.