Martine Reicherts remplacera Jacques Poos à la BCL

20 Décembre 2017 Par Paperjam.lu
Martine Reicherts
Le nom de Martine Reicherts a été validé par le gouvernement.
(Photo: DR/ archives)

Selon le Wort, l’ancienne commissaire européenne succédera à l’ancien ministre socialiste au conseil d’administration de la Banque centrale du Luxembourg.

Le Luxemburger Wort indique dans son édition de ce mercredi que l’éphémère commissaire européenne Martine Reicherts va remplacer en février prochain l’ancien ministre LSAP (notamment des Finances) Jacques Poos au conseil d’administration de la Banque centrale du Luxembourg.

Le ministre de l’Économie Étienne Schneider a confirmé à nos confrères avoir proposé la nomination de Mme Reicherts au conseil de gouvernement début décembre. Cette proposition a été retenue. 

Commissaire européen ad interim de juillet à octobre 2014, Martine Reicherts est passée en juin 2015 de l’Office des publications de la Commission européenne qu’elle dirigeait depuis 2007 à la DG Éducation et Culture.

Présidé par le directeur général Gaston Reinesch, le conseil d’administration de la BCL est composé actuellement de deux autres membres de l’institution Pierre Beck et Roland Weyland ainsi que des dirigeants représentant l’économie du pays: Pit Hentgen (La Luxembourgeoise), Simone Retter (avocate), Romain Schintgen (ancien juge de la Cour de justice européenne), Michel Wurth (ArcelorMittal), Claude Zimmer (fiduciaire Zimmer Partners) et donc Jacques Poos.

La rédaction a choisi pour vous

BCL

24 Juillet 2017

Dans son bulletin couvrant le premier semestre 2017, la Banque centrale du Luxembourg revoit les prévisions de croissance du pays à la hausse, avec un taux de 4,2% pour 2016 et de 4,6% pour 2017. Une bonne santé que l’établissement ne s’explique pas…

19 Octobre 2018

Depuis le 17 septembre et le début du chantier entre Arlon et Sterpenich, ce tronçon de l’E411 est devenu le chemin de croix des frontaliers. Mauvaise nouvelle: les réparations sont beaucoup plus conséquentes que prévu. Et même après la fin du chantier, les problèmes ne disparaîtront sans doute pas pour autant.