Ma vie sans bureau fixe

01 Octobre 2018 Par Sandrine Brel
Un témoignage issu du supplément Workspace du numéro septembre-octobre 2018 de Paperjam.
Un témoignage issu du supplément Workspace du numéro septembre-octobre 2018 de Paperjam.
(Photo: Anthony Dehez)

Sandrine Brel dirige la communication de Société Générale Bank & Trust. En 2017, le groupe s’est installé dans ses nouveaux locaux, boulevard Royal, et a adopté un nouveau concept de travail pour ses 460 collaborateurs. Témoignage.

(Photo: Anthony Dehez)

«L’accompagnement de la transformation digitale du groupe Société Générale au Luxembourg a facilité le passage au flexwork: finis les bureaux encombrés sous des piles de dossiers. Collaborateurs comme managers se sont vu attribuer un casier sécurisé destiné au rangement quotidien des espaces de travail, afin d’en assurer le partage et le vivre – ensemble.»

(Photo: Anthony Dehez)

«Chaque équipe bénéficie d’un ‘quartier’ dédié où collaborateurs et managers travaillent côte à côte. Des espaces et des salles de réunion de toutes tailles créent des points de rencontre propices à la collaboration et à la circulation de l’information au sein et entre les équipes.»

(Photo: Anthony Dehez)

«Mobilité et échanges sont au cœur du flexwork qui donne la liberté au collaborateur de s’installer où il le souhaite. Le bureau personnel est désormais remplacé par des équipements ergonomiques ajustables selon les besoins et l’envie de chacun.»

(Photo: Anthony Dehez)

«En favorisant la communication informelle, Société Générale au Luxembourg veut modifier les habitudes au profit de l’intelligence collective. À chaque étape, l’espace détente ‘coffee corner’ offre un cadre convivial pour se réunir autour d’un café ou faire une pause, discuter, partager ou déjeuner.»

(Photo: Anthony Dehez)

«Pour une réunion, les collaborateurs peuvent choisir le poste de travail le plus adéquat à leur activité du moment. Un système de réservation permet de gérer l’occupation des salles en continu. Des espaces acoustiquement performants offrent aux collaborateurs la liberté de s’installer où ils le désirent.»

(Photo: Anthony Dehez)

«Un exemple d’espace dédié à la concentration et à la discrétion pour les appels téléphoniques. La réussite du flexwork résulte de la bonne répartition entre les espaces dédiés à la collaboration et les espaces favorisant la concentration individuelle.»

La rédaction a choisi pour vous