Luxempart reste en eaux calmes

29 Août 2017 Par Jean-Michel Lalieu
L'administrateur délégué, Jacquot Schwertzer, se montre optimiste pour l'exercice 2017.
L’administrateur délégué, Jacquot Schwertzer, se montre optimiste pour l’exercice 2017.
(Photo: Mike Zenari / archives)

Luxempart a poursuivi sa politique d’investissement dans des sociétés basées dans les pays voisins au cours du premier semestre. Son résultat net s’affiche en légère baisse, mais les perspectives annuelles restent intéressantes.

Le holding luxembourgeois Luxempart a connu une activité soutenue au cours du premier semestre 2017. Il a investi pour 57 millions d’euros dans différentes sociétés et a cédé des participations pour 64 millions.

L’opération la plus visible est sans aucun doute la cession de titres SES pour 26 millions d’euros. Une réduction de poids dans le groupe satellitaire, que le holding explique par sa volonté de diversifier les risques. En 2016, le holding avait déjà cédé 30 millions d’euros d’actions SES. Mais, dans son communiqué de ce mardi, Luxempart précise rester un acteur de poids au sein du fleuron luxembourgeois.

Résultat en recul

Sur les six premiers mois de l’année, le résultat net consolidé est en recul par rapport à la même période en 2016 (87,1 millions d’euros contre 94,57 millions). Une baisse que Luxempart explique notamment par une diminution des plus-values réalisées (39 millions, contre 55 millions d’euros pour les six premiers mois de 2016).

Par contre, l’actif net par titre passe, dans le même laps de temps, de 62,56 euros à 70,95 euros. Les capitaux propres consolidés ont aussi augmenté de manière conséquente, de 1,254 milliard d’euros à 1,422 milliard.

Nouvelles participations

Dans son activité d’accompagnement d’entreprises, le holding a participé à une augmentation de capital dans la société allemande d’investissement Armira Holding et a renforcé sa participation dans Kaufman & Broad, une société active dans l’immobilier résidentiel français. Au total, 13 millions ont été injectés dans ces deux opérations.

Dans son activité de private equity, Indufin Capital Partners, dont Luxempart détient 50%, a pris une participation majoritaire dans la société informatique belge Axi (52 millions d’euros de chiffre d’affaires). En direct, cette fois, Luxempart a pris une participation minoritaire dans le fabricant allemand de tuyaux métalliques Rattay. Au total, le holding a investi 20 millions dans le private equity au cours du semestre.

Pour l’ensemble de l’exercice, Luxempart pointe le fait que les perspectives de ses principales participations restent positives. Les secteurs dans lesquels le groupe est exposé affichent encore du potentiel, qui laisse prévoir le versement de dividendes au cours des prochaines années.

Enfin, récemment, le holding luxembourgeois a encore investi «un montant significatif» pour une part minoritaire dans une société de collecte de créances non encaissées en Italie du Nord. Il sera clôturé par son partenaire milanais avant la fin de l’année.

La rédaction a choisi pour vous

Jacquet Schwertzer Luxempart

18 Mai 2017

Depuis le début de l’année, le holding Luxempart a investi 50 millions dans de nouvelles participations en Belgique, en Allemagne et en Italie. Il confirme aussi des perspectives favorables pour l’exercice 2017.

21 Octobre 2017

Jeudi 19 octobre, Cactus célébrait son 50ème anniversaire au tout premier magasin du groupe, fondé par Paul et Alfred Leesch en 1967 à Bereldange. Parmi les invités d’honneurs figuraient notamment le vice-premier ministre et ministre de l’Économie Étienne Schneider, la secrétaire d’État à l’Économie Francine Closener ainsi que le secrétaire d’État à la Culture Guy Arendt. (Photos: Sébastien Goossens)