Linkedin se transforme en média de référence

10 Juillet 2018 Par Hub Institute
Linkedin
Avec cette nouvelle stratégie, Linkedin joue sur deux tableaux. La production d’informations de qualité lui permet d’engager la conversation avec ses membres et les pousse à interagir entre eux.
(Photo: Licence C.C.)

Emmanuel Vivier et le HUB Institute vous proposent chaque jour le #HUBRADAR, une sélection des tendances et des meilleures innovations technologiques en trois articles.

L’humain: la kryptonite d’Amazon?

Là où Amazon passe, ses concurrents trépassent? Le géant américain est connu pour sa capacité à prendre rapidement l’ascendant sur les secteurs qu’il cible et à ne laisser que des miettes à ses compétiteurs. Pourtant, certaines entreprises arrivent à résister aux assauts de la firme de Seattle. C’est le cas d’ANGI Homeservices, groupe né de la fusion de deux concurrents (Angie’s List et HomeAdvisor) pour tenter de contrer la montée en puissance d’Amazon Services sur le marché du service à la personne. Et cela semble marcher: le groupe devrait engranger 1 milliard de dollars de revenu cette année et sa valorisation boursière devrait elle aussi s’élever à 1 milliard de dollars. La raison de ce succès? L’alliance du digital et de l’humain. «Beaucoup de ces compagnies de la tech ont une vision ‘ubérisée’ qui se traduit par ‘Nous allons juste utiliser la technologie. Nous n’avons pas besoin d’une équipe opérationnelle’. Et alors, elles se réveillent brutalement, ce qui se traduit par ‘oh, ils ne s’inscrivent pas d’eux-mêmes, ils ne savent pas utiliser la plate-forme…’», explique Chris Terrill, CEO d’ANGI Homeservices.

Quand l’humain invente le test de Turing inversé

Alors que certaines IA réussissent à achever le test de Turing, et donc à se faire passer pour des humains, les humains commencent eux à se faire passer pour des robots. Nombreuses sont les entreprises qui n’ont que les mots «intelligence artificielle» à la bouche et qui font vite face à la difficulté inhérente à la création d’un service géré par l’IA. Certaines décident alors d’utiliser l’humain pour effectuer les tâches que devrait normalement réaliser l’IA. «Cela permet d’éviter une grande partie des challenges techniques. Ce n’est évidemment pas pérénisable, mais cela vous permet de créer quelque chose. Le but est essentiellement de prototyper l’IA avec des êtres humains», explique Gregory Koberger, CEO de ReadMe. Si l’information peut prêter à sourire, elle pose tout de même un problème éthique. En effet, les entreprises ayant recours à ce type de procédé ne le signifient généralement pas à leur client, alors que ces derniers leur donnent généralement accès à des données confidentielles comme leurs mails, leurs reçus de prestation…

Linkedin: nouveau média de référence?

Si Facebook fait peu à peu disparaître la presse de son fil d’actualité, Linkedin emprunte le chemin inverse. Le réseau social, qui a récemment atteint le million de publications quotidiennes, ne veut plus se contenter d’être une plate-forme basée sur le contenu des utilisateurs et entend bien produire ses propres contenus. À cet effet, Linkedin accueille une équipe d’une cinquantaine de journalistes internationaux. Pouvant s’appuyer sur les millions de datas qualifiées que produisent chaque jour ses membres, le réseau social multiplie les formats éditoriaux et propose infographies, récapitulatif quotidien de l’actualité…

Avec cette nouvelle stratégie, Linkedin joue sur deux tableaux. La production d’informations de qualité lui permet d’engager la conversation avec ses membres et les pousse à interagir entre eux. Et à une époque où notre vie professionnelle nous impose de nous former en permanence, Linkedin veut s’imposer comme un allié indiscutable du monde du travail.

S’abonner à la veille digitale #HUBRADAR proposée par le HUB Institute.

La rédaction a choisi pour vous