L’humain et la technologie de concert

13 Juin 2018 Par Thierry Raizer
Patrick Mischo Frank Mausen
Patrick Mischo, senior partner et Frank Mausen, managing partner.
(Photo: Anthony Dehez)

Allen & Overy poursuit ses chantiers sous la conduite de deux nouveaux maîtres d’ouvrage: Frank Mausen et Patrick Mischo.

Changement dans la continuité chez Allen & Overy avec l’arrivée d’une nouvelle génération à la tête du cabinet d’avocats, qui emploie quelque 160 personnes au Luxembourg. Le 1er mai dernier, Patrick Mischo (44 ans) et Frank Mausen (42 ans) sont entrés en fonction, l’un en tant que senior partner et l’autre en tant que managing partner. Un duo élu par ses pairs, qui succède à celui formé depuis 2008 par Marc Feider et Henri Wagner

Actifs au sein du cabinet respectivement depuis 2000 et 2003, leurs priorités sont portées sur la technologie, les ressources humaines et les dossiers sophistiqués liés à l’activité de la Place. Sur le plan de la modernisation des activités, Allen & Overy travaille depuis plusieurs années à l’utilisation de programmes pour l’accomplissement de tâches standardisées. Le bureau londonien du cabinet, qui fonctionne de façon intégrée, a par ailleurs lancé un espace baptisé «Fuse», où des spécialistes du droit, des start-up et des clients se retrouvent pour échanger et envisager une collaboration. 

En utilisant la technologie, nous pourrons déployer les énergies sur des tâches à plus haute valeur ajoutée.

Frank Mausen, Managing partner chez Allen & Overy

«La technologie va avoir un impact sur la manière dont travaillent les avocats, mais nous y voyons surtout une opportunité, car cela va rendre le travail plus intéressant, déclare Frank Mausen. En utilisant la technologie, nous pourrons déployer les énergies sur des tâches à plus haute valeur ajoutée.» Si ces outils rendent abordables certains services et donc attirent une clientèle qui se serait détournée d’un cabinet du Magic Circle, ils offrent aussi une approche personnalisée du service et du conseil qu’attendent les clients.

Quant aux marchés visés, Allen & Overy prône une approche multi-compétence, en particulier dans des dossiers de structuration d’une certaine envergure. «Nous constatons une activité en hausse dans le M & A, les marchés de capitaux ou encore l’alternatif, observe Patrick Mischo. Ces dossiers nécessitent des ressources humaines extrêmement qualifiées.» 

Le télétravail permet de donner une flexibilité supplémentaire aux jeunes générations.

Patrick Mischo, Senior partner chez Allen & Overy

Parmi les arguments cités pour attirer les jeunes et meilleurs talents, la «work-life balance» est citée comme modèle combinant attentes de l’employeur et satisfaction des employés, en recourant à la technologie. «Le télétravail permet de donner une flexibilité supplémentaire aux jeunes générations, ajoute Patrick Mischo. Cet usage rejoint aussi la philosophie de la profession libérale que nous exerçons et qui implique aussi une grande indépendance du travail.» 

Prochain chantier d’envergure, au sens propre cette fois, la finalisation du nouveau siège qu’Allen & Overy occupera au second semestre de 2019 au sein du complexe Infinity, aux portes du Kirchberg. «Nous avons interviewé nos équipes en interne pour connaître leurs attentes et nous les avons prises en compte dans la conception des différents espaces du bâtiment», ajoute Frank Mausen. Cantine, salle de fitness, coins de réunion avec différentes ambiances ou encore terrasse sur le toit, le «workspace» fait partie de l’investissement consenti par les employeurs pour fidéliser un capital humain précieux dans un marché tel que le Luxembourg. Les deux dirigeants d’Allen & Overy veulent aussi continuer à thématiser l’égalité des chances, notamment au travers de l’association Lilla (Ladies in Law Luxembourg Association) qui vise à rassembler les femmes actives travaillant de près ou de loin dans le secteur juridique et dont Allen & Overy est à l’origine. 

La rédaction a choisi pour vous