L’habitat participatif en questions

28 Juin 2017 Par Céline Coubray
Le terrain situé à Bonnevoie pourra accueillir 5 à 6 unités de logement.
Le terrain, situé à Bonnevoie, pourra accueillir 5 à 6 unités de logement.
(Illustration: Ville de Luxembourg)

Suite à la présentation, lors de deux réunions publiques, du projet pilote d’habitat participatif, Archiduc.lu a sollicité deux collectifs engagés dans des démarches pour habiter autrement pour savoir ce qu’elles pensent de ce projet: la coopérative Ad Hoc, représentée par Alex Hornung et le groupement Sunflowers, représenté par Philippe Kieffer.

Alex Hornung, de la coopérative Ad Hoc, soutient d’une manière générale «toute initiative qui vise à proposer un habitat différent, car il trouve intéressant que «de nouvelles démarches se mettent en place». Il souligne toutefois que «l’habitat participatif que propose la Ville de Luxembourg ne change pas le dogme de la propriété privée. Il faudrait parvenir à faire évoluer les mentalités pour que le fait de pouvoir utiliser un logement devienne plus important que sa propriété.» Par ailleurs, il ne trouve pas normal que les terrains dont se sépare la Ville puissent bénéficier à des particuliers «qui pourront par la suite faire une plus-value sur la revente».

Pour Philippe Kieffer du groupement Sunflowers, qui vise à construire un habitat participatif écologique, l’appel d’offres pour l’habitat participatif proposé par la Ville de Luxembourg présente un manque d’ouverture. En effet, «les sources d’informations complémentaires qui sont proposées dans le livret d’information sont toutes en langue allemande. Pourtant, nous avons rencontré la bourgmestre préalablement et avons signalé des ressources de pays francophones qui auraient pu figurer dans cette liste de ressources documentaires. Je trouve qu’en procédant ainsi, cela ferme la porte aux participants potentiels qui sont francophones ou même anglophones.»

Il faut toutefois souligner que les réunions d’information publiques qui se sont tenues le 30 mai et 12 juin étaient menées en luxembourgeois avec des traductions simultanées vers le français et l’anglais, et que le livret d’information est bilingue français/allemand.

Lire la suite sur Archiduc.lu.

La rédaction a choisi pour vous

Le terrain situé à Bonnevoie pourra accueillir 5 à 6 unités de logement.
Archiduc

27 Juin 2017

La Ville de Luxembourg a présenté à l’occasion de deux réunions publiques un projet pilote d’habitat participatif. Nous avons demandé à deux collectifs engagés dans des démarches pour habiter autrement ce qu’elles pensent de ce projet.