L’ex-UBS Luxembourg visée par une enquête en Allemagne

28 Septembre 2017 Par Paperjam.lu
UBS Banque
Un porte-parole d’UBS Europe, ex-UBS Luxembourg, a indiqué que la banque coopérait pleinement à l’enquête.
(Photo: DR)

Le parquet de Bochum s’intéresse à quelque 2.000 anciens clients de l’ancienne UBS Luxembourg, devenue l’an dernier UBS Europe, qui auraient «omis» de déclarer au fisc allemand des revenus de capitaux.

Des perquisitions ont été menées mardi et mercredi à Francfort dans les locaux de la banque UBS Europe, filiale de la banque suisse UBS, par les autorités allemandes, dans le cadre d’une enquête pour évasion fiscale.

Cette enquête est menée par le ministère public de Bochum, qui a ordonné ces perquisitions auxquelles ont participé plus d’une centaine d’agents.    

L’enquête vise aussi les domiciles de quelque 2.000 anciens clients de la banque UBS Luxembourg, devenue UBS Europe en 2016, dont le siège est à Francfort.

Selon un porte-parole du parquet, «des enquêtes approfondies sont menées contre une série de suspects sur l’ensemble du territoire allemand».

La justice allemande soupçonne que les revenus des capitaux de l’ex-UBS Luxembourg n’ont pas été mentionnés dans les déclarations d’impôts des personnes ciblées.

Un porte-parole de la banque a déclaré ce mercredi que la banque «coopérait pleinement avec les autorités», sans en dire plus sur «une enquête en cours» qui se base sur des données achetées à un informateur par le Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie.

La rédaction a choisi pour vous

A Helsinki, Donald Trump avait pris la défense de Vladimir Poutine, ce qui a fait grincer des dents l'opinion publique américaine.

18 Juillet 2018

Une simple négation qui aurait été mal comprise. De retour aux États-Unis, Donald Trump tente de renier des propos tenus aux côtés de Vladimir Poutine.

Donald Trump Theresa May

16 Juillet 2018

Le président américain Donald Trump a déclaré à la chaîne CBS, dans une interview à paraître ce lundi, qu’il voit désormais l’Union européenne, la Chine et la Russie comme des ennemis.

13 Juillet 2018

Au sommet de l’Otan, ce jeudi, le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, s’est fait remarquer par son attitude titubante. La vidéo a tourné en boucle sur les réseaux sociaux.